Saujon, station thermale de renom, se situe à mi-chemin entre l’océan et quelques-uns des principaux sites touristiques de la Charente-Maritime.
En effet, à moins de vingt-minutes des plus belles plages du littoral charentais, Saujon peut être une bonne idée pour un séjour alliant mer et culture.

Tout d’abord avec plus de 7200 habitants, Saujon se place en huitième position des villes du département de Charente-Maritime. Située sur l’axe principal desservant les stations balnéaires de la Côte de Beauté, cela pourrait être juste une ville de passage. Eh bien non, Saujon est une petite ville qui mérite une halte a minima, voire quelques jours pour poser ses valises.
Localisée entre Saintes et l’océan, traversée par un des plus petits fleuves de France, la Seudre, Saujon présente de beaux atouts. Ici, la vie se fait au fil de l’eau.

saujon
Les bords de Seudre sont paisibles, mais toutefois, les crues peuvent envahir la ville ©isabel

Du Saujon d’avant-hier…

A la suite de fouilles archéologiques, la présence humaine au temps de la préhistoire est confirmée par la découverte de fragments de céramiques et d’outils.

Quant à l’origine de son nom, il proviendrait de l’association de deux mots d’origine gauloise. L’un « Sau » pour le sel et l’autre « On » pour l’eau.

Il y a des millénaires, la Seudre qui traverse de part en part Saujon formait un grand golfe doté d’îles et d’îlots. Ce tout petit fleuve long de 68 kilomètres qui se jette dans le golfe de Gascogne, est partie prenante de la ville. En effet, le havre naturel qu’occupe Saujon lui a conféré un statut économique et stratégique important, que ce soit à l’époque romaine, en tant que place forte ou plus tard pour le commerce du sel et du vin.

la seudre à saujon
La Seudre s’écoule tranquillement vers le golfe de Gascogne ©isabel

Par ailleurs, Saujon a toujours été convoitée par les puissants pour sa position stratégique. Charlemagne, Louis VII, Louis XI, Louis XIII ou bien encore le Cardinal de Richelieu.

Le Cardinal lors d’un séjour, est séduit par la baronnie et contraint le propriétaire des lieux à lui vendre. Après avoir fait tomber le donjon, il modernise le château avec pour seul mot d’ordre pour l’architecte : Que ce soit le plus beau château à la ronde.  De plus, l’ambition de Richelieu sur les plans économique et militaire de Saujon était telle qu’il voulait relier le port de Ribérou à celui de Talmont-sur-Gironde par un canal. Projet avorté suite à son décès en 1642. Dommage car le canal aurait permis aux bateaux venant de Bordeaux d’éviter de passer par l’estuaire ou les pirates et bateaux ennemis sévissaient.

Toutefois, à la fin du XVII siècle les envasements successifs de la Seudre, empêchent les bateaux à fort tonnage de se rendre jusqu’au port de Ribérou. De fait, le déclin de sa prospérité économique et de son intérêt militaire est amorcé.

En passant par le Saujon d’hier…

Mais, deux siècles plus tard, au XIXème siècle, la ville se modernise grâce à de nouvelles infrastructures. Le port de Ribérou réaménagé, les nouvelles rues, la construction d’hôtels particuliers et de halles font de Saujon une ville attractive.

En surface ou dans son sous-sol calcaire et argileux, l’eau est partout à Saujon. C’est en 1860 que le Docteur Louis Dubois découvre les bienfaits de l’eau thermale de Saujon dans le traitement des affections psychosomatiques. Dès lors, il créé un premier établissement de soin thermal favorisant encore plus l’essor de la commune.

saujon
Un des pavillons des Thermes de Saujon, le SPA Philaé ©isabel

Donc, il ne manquait plus que le train pour que la ville assoie son développement. C’est chose faite, en 1876, le train de la Compagnie du Chemin de Fer de la Seudre entre en gare de Saujon.

Au Saujon d’aujourd’hui

Grâce au développement de Royan dans les années après-guerre et du tourisme balnéaire, Saujon s’accroit de plus en plus. En quelle que sorte, on peut considérer la ville comme étant la banlieue de Royan. Du reste, le développement des infrastructures saujonnaises s’est amplifié favorisant ainsi le commerce, le tourisme et le thermalisme.

Plusieurs quartiers composent la ville de Saujon, dont deux en particulier. Le coeur de ville autour de la place du Général de Gaulle et le port de Ribérou.

Le cœur de ville de Saujon

Ici, la place du Général de Gaulle et ses rues avoisinantes, composent le cœur économique et social de la ville. En effet, on y trouve le marché couvert, des bars et des restaurants, l’office de tourisme ainsi que l’église Saint-Jean-Baptiste. Non loin de la place, l’artère saujonnaise la plus commerçante, la rue Carnot qui devient piétonne à ses heures. Vous pourrez de plus, y voir d’anciennes belles maisons bourgeoises.

Rue Carnot
L’artère la plus commerçante de Saujon, la rue Carnot ©isabel

Une belle façade à voir sur la place du Général de Gaulle, l’ancien Minage de Saujon, occupé aujourd’hui par l’office de tourisme. En effet, ce bâtiment à grande arche datant de 1856 était « le minage » où l’impôt sur les grains et produits vendus était perçu par le seigneur à la fin de chaque foire.

Aujourd’hui, dans l’ancien Minage de Saujon se trouve l’office de tourisme place du Général de Gaulle

Les thermes un atout attractif indéniable

Avec plus de 2500 curistes annuels qui viennent profiter des bienfaits de l’eau thermale, les Thermes de Saujon sont un acteur économique fort pour la ville. Situé au cœur de la commune, cet établissement est une histoire de famille. En effet, depuis leur création en 1860 par le Docteur Louis Dubois, les Thermes de Saujon se transmettent de père en fils et soulagent les curistes de leurs maux.

Docteur Louis Dubois, fondateur des Thermes de Saujon ©isabel

Implantée en bordure de la Seudre dans un joli parc de 60 hectares la station thermale de Saujon se développe d’année en année. En effet, à l’origine l’établissement était composé d’une petite structure avec deux salles de soins, une douche et un bain. Alors qu’aujourd’hui, les Thermes de Saujon offrent aux curistes, plusieurs structures de soins, une piscine, le SPA Thermal Philaé et des hébergements. De plus, les Thermes accueillent l’école thermale du stress. Ouverte à l’année, la station thermale de Saujon est la principale station française à proposer des cures pour les maux psychosomatiques.

Ici, venez vous ressourcer, calmer votre anxiété et vos troubles psychosomatiques et de sommeil grâce au calcium, sodium et magnésium de l’eau thermale de Saujon.

La façade ancienne des Thermes de Saujon à côté de la place du Général de Gaulle ©isabel

L’église Saint-Jean-Baptiste

D’un style plutôt sobre et sans fioritures, l’église date du XVIIème siècle et se trouve au centre de la place du Général De Gaulle. Bien qu’elle ne présente que peu d’intérêt, une de ses trois cloches est toutefois inscrite aux Monuments Historiques. A proximité de l’édifice actuel, au Vème siècle se trouvait un prieuré qui fut pillé et détruit par les vikings. Par la suite, une église romane fut bâtie au XIIème, mais détruite elle aussi lors des guerres de religions.

L’église Saint-Jean Baptiste de Saujon occupe le centre de la place du Général de Gaulle ©isabel

Le château de Saujon

Acheté par le Cardinal de Richelieu en 1632, l’ancien château fort de Saujon est totalement reconstruit. Sa commande est simple, il veut un château plus moderne et plus beau que les châteaux alentour. Mais, il n’en verra pas la finalité, puisqu’il décède avant la fin de la construction.

L’édifice actuel racheté au milieu du XIXème siècle par l’Evêque de La Rochelle devient une école religieuse, puis une école pour garçons. Durant la seconde guerre mondiale, il fait office d’hôpital militaire en lien avec les Thermes de Saujon. Restauré en 1972 par la commune, il abrite aujourd’hui les associations de la ville.

chateau de saujon
Cela ne ressemble plus trop à un château… et pourtant… le centre culturel de Saujon ©isabel

Vous aimez les marchés ?

Eh bien venez à la découverte des producteurs locaux dans le marché couvert place Richelieu chaque samedi matin. De plus, tous les matins, les primeurs vous accueillent aussi sous le marché couvert.
Par ailleurs, une foire mensuelle vous attend sur cette même place, chaque 2ème lundi du mois.

marché couvert saujon
Les producteurs locaux vous attendent sous le marché couvert de Saujon place Richelieu ©isabel

Autre quartier phare de Saujon : Le port de Ribérou

Le petit port de Ribérou sur la Seudre, était autrefois un port important avec le commerce du sel « l’or blanc » des marais. En plus, les bateaux venus de toute l’Europe embarquaient céréales, vins et autres denrées. Aujourd’hui, devenu port de plaisance et petit port de pêche, c’est un lieu agréable pour le promeneur.

Sous l’impulsion de Jules Dufaure homme d’Etat au milieu du XIXème siècle, le port est remanié. Il y fait ajouter une écluse, des cales pour les bateaux et des quais en pierre de taille pour renforcer les berges. Après ces modifications, le port reprend de sa superbe avec notamment le commerce des sardines, dont la « Compagnie des femmes compteuses » s’occupent. Celles-ci, les comptent, les trient et les vendent.

saujon
Le port de Ribérou et ses pontons, une balade bien sympa le long de la Seudre sur la « Taillée » ©isabel

Ne manquer pas de voir l’écluse du port ! En effet, cette écluse n’est peut-être pas spectaculaire, mais elle est néanmoins importante, puisqu’elle sépare les « Eaux contraires ». Son fonctionnement : empêcher l’eau salée de l’estuaire de remonter vers l’eau douce du fleuve.

De ce côté de Saujon ont été aménagées des promenades le long de la Seudre sur le chemin de halage, « La Taillée ». De-là, on peut aisément se rendre à pied ou à vélo à la base de loisirs de La Lande. Par ailleurs, le paysage change au gré des marées découvrant à marée basse les abords envasés des rives où se dressent quelques carrelets.

Enfin, si vous êtes bon marcheur, vos pas vous mèneront sans doute jusqu’à Mornac-sur-Seudre ou L’Eguille, en passant par les marais. En fonction de l’avancée du jour, la luminosité y est changeante et enveloppe la nature environnante de teintes chatoyantes.

L’écluse séparant les « Eaux contraires » entre eau douce et eau salée au port de Ribérou ©isabel

Saujon : Un bon compromis pour visiter la région

Comme je vous le disais plus haut, à partir de Saujon, vous êtes entre 20 et 30 minutes des lieux touristiques emblématiques de la Charente-Maritime.
De fait, vous pouvez aisément vous rendre dans trois des cinq plus Beaux Villages de France de Charente-Maritime. Partez à la découverte de ces lieux chargés d’histoire, que sont Talmont-sur-Gironde, Mornac-sur-Seudre et la citadelle de Brouage.

Intéressés par l’architecture gallo-romaine ? Dans ce cas, le site du Fa à Barzan et Saintes l’ancienne capitale gallo-romaine vous attendent !

Bien sûr, j’imagine que si vous séjournez dans ce p’tit coin du département, c’est également pour la plage et la baignade. Donc de Saujon, les plages de l’estuaire, des stations balnéaires de la côte de Beauté ou de la Côte Sauvage, sont au maximum à une trentaine de minutes.

Envie de hauteur ? Alors gravissez les marches des phares les plus importants. Du port de Royan, direction le Roi des Phares Cordouan et, dominant la Côte Sauvage à La Palmyre, grimpez au sommet du phare de La Coubre.

Plongez dans l’histoire de l’Abbaye de Sablonceaux, fondée en 1136 par le duc d’Aquitaine

Et puis, avec les ostréiculteurs, découvrez la culture d’un des produits « phare » d’ici, l’huître de Marennes-Oléron. Entre La Tremblade et Marennes, les claires s’étendent à perte de vue. Par ailleurs, n’oubliez pas de visiter la cité de l’huître à Marennes pour parfaire vos connaissances en la matière.

Sans oublier bien sûr, un de lieux les plus visités de la Charente-Maritime, le zoo de La Palmyre.

Un incontournable : Le Train des Mouettes !

Empruntant l’ancienne voie ferrée menant de Saujon à la Tremblade, montez à bord du train touristique, le Trains des Mouettes. C’est vraiment un chouette moment qui ravira petits et grands surtout si c’est une des deux locomotives à vapeur qui tire les wagons. 1h15 sont nécessaires pour parcourir les 21 kilomètres qui vous séparent de La Tremblade en passant par les hauts lieux de l’ostréiculture. Deux options : un allez-retour direct sans escale à La Tremblade en 3 heures. Ou, profiter d’une escale à La Tremblade et reprendre le train en milieu d’après-midi pour le retour.

Retrouvez horaires, tarifs et trajets sur le site du Train des Mouettes

Saujon
Partez à la découverte des paysages entre Saujon et La Tremblade à bord du train des Mouettes ©wikipedia

Voilà, qu’il pleuve ou que le soleil brille, vous ne serez pas en manque d’activités à proximité de Saujon.

Le saviez-vous ?

Emile Gaboriau
Emile Gaboriau (1832-1873)

L’écrivain à succès, auteur des premiers romans policiers est né à Saujon en 1832. Il créa entre autres le personnage de l’inspecteur Lecoq, dont les enquêtes étaient publiées sous forme de « romans judiciaires » dans les journaux. Le personnage de Sherlock Holmes dit-on aurait-été inspiré de cet inspecteur.

 

A Saujon des activités de plein air en famille pour petits et grands

Base de loisirs de La Lande :

De ce côté, située le long de la Seudre dans un environnement verdoyant, la base de loisirs avec son lac offrent un bel espace de détente et d’activités ludiques ou sportives.

  • Téléski-Nautique
  • Mur d’escalade aquatique
  • Structures gonflables
  • Snack
  • Parcours de santé
  • Terrains de pétanque
  • Courts de tennis
  • Promenade
  • Aire de pique-nique
  • Piscine extérieure/intérieure
Saujon
La base de loisirs de La Lande, deux lacs, un camping, des activités aquatiques et de détente pour petits et grands ©isabel

Au niveau du port de Ribérou :

  • De-là, en juillet et août louer un kayak, un canoé ou un paddle et partez à la découverte du milieu. Deux possibilités, descendre l’estuaire de la Seudre vers les marais, ou remonter la Seudre à l’intérieur des terres.
  • Vous pouvez également partir avec un guide de l’association Mer et Rivière pour découvrir les trésors de la faune et de la flore des marais.
  • Chaussez vos chaussures de rando et partez jusqu’à Mornac-sur-Seudre (2 heures) ou l’Eguille (1 heure) en suivant le chemin de halage le long de la Seudre

Quelques liens utiles pour agrémenter votre séjour

téléski nautique de saujon
Venez tester votre agilité sur des skis nautiques grâce au Téléski ©isabel

Où poser ses valises ?

En fait, que vous soyez vacanciers ou curistes, l’offre d’hébergements est intéressante sur Saujon ou à proximité.

Côté campings

Côté hôtels

  • Au cœur de Saujon, un joli petit hôtel de qualité tant sur le plan de l’hôtel que du restaurant. L’accueil y est chaleureux. L’hôtel restaurant du Commerce.
  • Egalement centre ville, un hôtel de charme doté d’un jardin paisible, Le Richelieu vous attend.
Saujon
Sur la place Richelieu, l’hôtel du même nom, en coeur de ville ©isabel

Côté locations de gîtes et chambres d’hôtes

Pour cette catégorie, je n’ai pas de choix à vous proposer. Alors je vous invite à consulter les sites de référence.

Se rendre à Saujon

  • Par l’autoroute A10 sortie 35 direction Royan
  • Par le train avec un changement à Saintes

 

 

Certes, la ville de Saujon n’est pas forcément considérée comme une destination de vacances à privilégier. Mais, y séjourner pour un court séjour peut s’avérer être intéressant. De fait, les activités proposées sur place peuvent tenter les plus sceptiques. Notamment du côté de la base de loisirs de La Lande. Quant aux curistes, ils sont déjà conquis puisque s’ils viennent à Saujon, c’est pour effectuer leur cure.

Pour ma part, je trouve que la ville n’est pas assez mise en valeur, notamment au niveau du port de Ribérou. De fait, il pourrait être plus accueillant et convivial. Quant au centre-ville, une touche de dynamisme serait la bienvenue.

Toutefois, je vous conseille de longer la Seudre, de Ribérou à la base de loisirs de La Lande. La balade y est bien agréable.

Quoi qu’il en soit, l’océan et les sites touristiques importants à moins de 30 minutes sont les atouts indéniables de Saujon.

Votez pour cet article !
13 votes - Note : 4.8/ 5

Vos commentaires

Rédigez votre commentaire
Merci de donner votre nom