AuC’est dans le sud du département de la Charente-Maritime que se situe Jonzac en Haute-Saintonge, dont elle est la capitale. Et, avec plus de 5 000 habitants, les jonzacais, elle est une des 4 sous-préfectures du département de la Charente-Maritime.

Au carrefour des routes entre l’estuaire de la Gironde et les vignobles du Cognac, elle est une destination intéressante sur bien des plans. Située sur la rive droite d’un des méandres de la Seugne, Jonzac possède une configuration particulière puisque la ville comporte deux bourgs distincts. D’un côté le quartier du château sur le Mont Balaguier et de l’autre celui de l’église Saint-Gervais et Saint-Protais sur le Mont Guimard.

Au XIXème siècle, Jonzac cité commerçante se développe principalement grâce au cognac qui favorise son enrichissement. Mais, c’est l’arrivée du chemin de fer en 1870 qui conforte son ascension. Aujourd’hui, le thermalisme et le tourisme sont les atouts majeurs de l’économie Jonzacaise. De nombreuses demeures témoignent de cette période.

jonzac
Façade remarquable de l’Hostellerie du Coq d’Or sur l’esplanade du château datant de 1900 ©isabel

Lors de vacances en Charente-Maritime, vous pouvez allier aisément farniente à la plage et visite dans les terres. Ainsi, à partir de Jonzac le sud du département s’offre à vous avec ses vignobles, ses collines et son patrimoine bâti. Toutefois, les amateurs de belles étendues de sable fin trouveront à une cinquantaine de minutes, les belles plages de l’estuaire de la Gironde.

Du Néolithique au Gallo-Romain, les balbutiements de Jonzac

L’ère néolithique

Déjà à l’époque néolithique, des populations occupent les terres. En effet, les diverses fouilles archéologiques effectuées ont mis au jour des outils, silex et traces de combustion sur un site du moustérien, proche de la Seugne au lieu-dit Chez Pinaud.

Par ailleurs, d’autres fouilles à proximité du palais des congrès ont également dévoilé un site d’abattage de milliers de cervidés destinés à la consommation.

L’époque Gallo-Romaine

C’est lors de la construction des Antilles, qu’un ensemble Gallo-Romain a été découvert dans un méandre de la Seugne. Ce site archéologique datant des III et IVème siècles s’étend sur plus de 3000 m². Les fouilles ont révélé des habitations, un équipement thermal, un mausolée funéraire ainsi que des fragments de mosaïques. Le propriétaire des lieux, serait un certain Juventius ou Jucundus, qui fut probablement à l’origine du nom de Jonzac.

Pour en savoir plus, rendez-vous au moulin de « Chez Bret » qui abrite objets et scénographie qui témoignent de la présence Gallo-Romaine sur le territoire jonzacais.

Le saviez-vous ?

L’héritage Gallo-Romain est abondant en Charente-Maritime, notamment à Saintes, Mediolanum Santonum, capitale de la civitas Santonum et de la province de Gaule aquitaine. De fait, pour avoir une idée plus précise sur cette occupation romaine, rendez-vous sur le site du Fâ à Barzan.

Plus tard au Moyen-Age, Jonzac se développe

Au Moyen-Age, le climat n’est pas serein pour la région. Entre invasions, guerres et querelles, la vie pour la population est plutôt rude. En ces temps, Jonzac est un bourg castral. Cependant, le château est protégé non pas par des remparts, mais par les façades contigües des nombreuses maisons.

Le château la pièce maîtresse de la ville

Juchée sur l’éperon rocheux du Mont Balaguier, la forteresse domine d’un côté la vallée de la Seugne et les prairies et de l’autre la ville.

Tout d’abord, une première forteresse est construite vers la fin du XIème siècle. Mais, elle sera détruite au cours de la Guerre de Cent ans. Plus tard, le château actuel est rebâti en 1449 comme l’atteste la date gravée sur le châtelet d’entrée…. Des visiteurs illustres ont été accueillis au sein de la forteresse, tels les rois Henri IV et Louis XIV ou bien encore Mazarin.
Au cours des siècles celui-ci a subi de nombreuses transformations notamment le comblement d’une partie des douves.

Inscrit aux Monuments Historiques en 1913 l’édifice offre une architecture miliaire médiévale avec tour, fossé et enceinte. Aujourd’hui, il abrite l’hôtel de ville de Jonzac, la sous-préfecture et un théâtre à l’italienne au charme indéniable.

En ce qui concerne le passé du château de Jonzac, à l’occasion de ses 1000 ans, Patricia RANZAC, historienne et Valérie MORTREUIL on co-écrit un ouvrage relatant toute son histoire. Alors, je vous invite vivement découvrir leur brochure pour en percer tous les secrets.

jonzac
La porte d’entrée du château de Jonzac, autrefois ouvrant sur un pont levis ©isabel

Balade médiévale au cœur de Jonzac

C’est par la « Porte de ville » ou « Porte du Château » que vous pénétrez dans le quartier le plus ancien de Jonzac. Classée aux Monuments Historiques en 1926, cette magnifique porte du XVème siècle à mâchicoulis et créneaux protégeait le château et son quartier.

Ensuite, à proximité du château l’ancienne cité médiévale se dévoile au promeneur. Composé de ruelles, de passages étroits, d’arcades et de maisons à colombages le quartier Champagnac vous transporte au Moyen-Age.

jonzac
C’est par la « Porte de la ville » que débute votre visite de la ville ©isabel

De même, ne manquez pas, les Galeries noires et le jardin médiéval des douves. Ce cheminement empruntant l’ancien tracé du chemin de ronde, offre des passages sous les maisons et bons nombre d’escaliers. Vous pouvez débuter la balade au 38 place du Château.

En fait, je ne peux que vous conseiller de déambuler parmi ces vestiges du passé médiéval de Jonzac. Et puis, pour une autre ambiance, n’hésitez pas à venir en ces lieux à la nuit tombée.

L’office de tourisme de Jonzac quant à lui, propose des visites guidées et commentées de la ville.

jonzac
Au coeur du quartier médiéval de Jonzac, la rue Champagnac, ruelles et passages voûtés ©isabel

L’art roman saintongeais à l’église Saint-Gervais Saint Protais

Sur l’autre colline de Jonzac, le mont Guimard se dresse, l’église Saint-Gervais Saint-Protais. Cette belle église de style roman caractéristique de la Saintonge est classée aux Monuments Historiques depuis 2001.

Datant du XIIème siècle, elle appartenait à l’abbaye de Saint-Germain des Prés. Puis, remaniée au cours du XVIème siècle, elle fait l’objet d’une restauration en XIXème siècle.

Sur le haut du portail, uniques dans la région, vous remarquerez 8 colonnettes se terminant par des sculptures de visages humains. Bien que remarquable, cet édifice religieux ne conserve de l’époque romane que sa façade.

Par ailleurs, sur le parvis, vous observerez également des tracés singuliers. En fait, il s’agit de la représentation de sarcophages mérovingiens découverts en 2009 lors de travaux. Les fouilles archéologiques de la nécropole mérovingienne ont permis de mettre au jour également des armes, bijoux et objets funéraires en céramique et en verre.

jonzac
L’église Saint-Gervais et Saint-Protais, avec sur le parvis, la représentation des tombes mérovingiennes découvertes en 2009 ©isabel

Loisirs et découvertes pour petits et grands

Les familles trouveront à Jonzac un lieu privilégié pour passer de jolis moments grâce aux nombreuses activités pour toute la famille. En effet, entre balade historique dans les rues médiévales, escapade à la base de loisirs d’Heurtebise ou moment détente aux Antilles, il y a pléthore de sorties et d’activités.

Quant aux amateurs de cure thermale, la ville dispose de magnifiques thermes troglodytes installés dans les anciennes carrières de pierre.

Et bien sûr, qui dit station thermale, dit casino… celui-ci se trouve juste à côté des Antilles.
Quant à la Seugne, que serait Jonzac ville d’eau sans cette jolie rivière ? Ses rives sont propices à de belles promenades.

En route pour :

Les Antilles de Jonzac – Les tropiques en Haute-Saintonge

Après avoir crapahuté toute la matinée dans la ville, rien de tel qu’un moment de détente aquatique !
Créées par Roelof et Nannie Hendricks architectes hollandais, la gigantesque structure des Antilles ne passe pas inaperçue. Sans conteste, Les Antilles sont une des raisons de la venue des familles à Jonzac. Ouvert à l’été 2002, avec ses 10 000 m² et ses 400 000 visiteurs annuels, c’est l’un des plus grands parcs aquatiques couverts d’Europe.

Jonzac étant une ville à l’avant-garde des énergies renouvelables, la construction des Antilles a été menée en ce sens. En effet, c’est par un forage à plus de 1 800 mètres de profondeur que l’eau à 62°C est acheminée pour alimenter chauffage et bassins.

antilles de jonzac
L’étonnante toiture des Antilles de Jonzac en forme de voile et le casino Barrière sur la gauche ©isabel

Les principaux espaces :

  • Le lagon tropical bordé d’une plage de sable avec son vaste bassin où vagues, toboggans et cascades d’eau raviront petits et grands.
  • L’espace forme pour un moment de détente et de bien-être dans une eau à 32°.
  • Un espace dédié à la beauté où modelages et soins du corps sont prodigués.
  • Pour les plus sportifs un espace cardio-fitness avec de nombreux équipements.
  • Une serre tropicale où vous pourrez admirer des orchidées, bananiers, hibiscus et autres espèces tropicales.

Pour ma part, je préfère de loin l’espace forme où il fait bon se relaxer. Mais, si vous aimez le calme, il est préférable de vous y rendre hors vacances scolaires.

Espace design et contemporain pour les thermes troglodytes de Jonzac

Nichés dans un cadre verdoyant bordé d’une belle étendue d’eau, les thermes de Jonzac sont uniques de par leur architecture. En effet, implantées dans d’anciennes carrières de pierres, c’est dans des salles troglodytes que les curistes évoluent de bassins en bain de boue et de cabines de soins en salon de détente.

Ce décor fait de pierres, d’eau et de mobilier contemporain font des thermes de Jonzac un lieu insolite en Charente-Maritime.

C’est en 1979 qu’un premier forage est effectué à des fins de géothermie à plus de 1 800 mètres de profondeur. L’eau d’une température d’environ 62°C s’avère avoir des propriétés médicinales indéniables reconnues par l’académie nationale de médecine. En effet, riche en oligo-éléments, sulfatée et sulfurée, l’eau thermale de Jonzac est indiquée pour les traitements de rhumatologie, de phlébologie et les affections respiratoires. Donc, c’est en août 1986 que les thermes sont inaugurés.

Aujourd’hui, Jonzac se situe dans le top 10 des stations thermales françaises avec plus de 17 000 curistes par an.

Les thermes de jonzac
Dans un labyrinthe de galerie de pierres, les thermes troglodytes de Jonzac sont uniques

Halte gourmande au marché couvert de Jonzac

En contre-bas de l’église, les magnifiques halles de style Baltard bâties en 1889 et typiques des constructions du Second Empire abritent un marché couvert. Une pause gourmande vous tente ? Chaque mardi, vendredi et samedi matin les producteurs locaux et les poissonniers de La Cotinière vous livrent leurs beaux produits.

De plus, à la saison estivale des marchés nocturnes y sont organisés. Ainsi, vous pourrez prolonger votre journée de visite en découvrant les artisans locaux.

jonzac
Les halles de style « Baltard » une belle architecture de métal ©isabel

Rouge impair et manque… les jeux sont faits au casino Barrière de Jonzac

Vous êtes joueurs et le cliquetis des machines à sous et les tapis verts vous attirent ? Alors direction le casino Barrière. Le casino se trouve à quelques pas de l’espace aqualudique des Antilles. Hormis les espaces de jeux, vous trouverez une brasserie, un bar, des salles de réception et une programmation de spectacle.

Le saviez-vous ?

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi les stations balnéaires ou thermales possèdent bien souvent leur casino ?

Eh bien, c’est grâce à Napoléon III qui fréquente en famille les stations thermales au milieu du XIVème siècle. Celles-ci prospèrent et deviennent de véritables lieux de villégiatures, les familles viennent y « prendre les eaux ».

Dans le même temps, la clandestinité liée aux jeux d’argent s’accroit. Aussi, afin de lutter contre ce fléau, en 1804, il ordonne la création d’un établissement luttant contre cette clandestinité. Puis, en 1806 une loi autorisant l’ouverture de casinos uniquement dans les villes d’eau, qu’elles soient thermales ou balnéaires est votée. Dès lors, ces nouveaux lieux de villégiatures attirent les populations les plus aisées.

Au gré du vent et de l’eau, farine et huile de noix pour les moulins de Jonzac

Au sommet de la colline, en face des Antilles, le moulin à vent du Cluzelet domine la vallée de la Seugne et offre un beau panorama. On le voit de loin avec ses belles ailes déployées. Construit en 1761 et restauré en 2001 le moulin est en parfait état de marche. C’est pour cela que je vous invite à vous y rendre car rares sont les moulins français produisant encore de la farine.

Ouvert à la visite, vous pourrez assister au travail du meunier. Ainsi, la fabrication de la farine n’aura plus de secret pour vous. Pour connaître les jours de visite, contactez l’Office de tourisme de Jonzac.

jonzac
Venez découvrir la fabrication de la farine au moulin du Cluzelet ©isabel

Quant au second moulin, il se situe à une dizaine de minutes de marche du premier. Il s’agit du moulin à eau de « Chez Bret ». Construit en 1706, il est alimenté par un bras de la Seugne. En 2007, tout comme son voisin, il a été restauré et remis en activité. Aujourd’hui, le moulin produit une des meilleures huiles de noix de la région.

Par ailleurs, grâce aux explications de la meunière qui vous accueille, vous découvrirez le métier de meunier et les techniques ancestrales. De plus, une scénographie vous invite à découvrir l’histoire des lieux, de l’époque Gallo-Romaine à nos jours ainsi que la rivière la Seugne.

jonzac
Au moulin à eau de Chez Bret, la production d’huile de noix, une des meilleures de la région ©isabel

Le cloître des Carmes

Le couvent des Carmes fondé en 1505 et détruit pendant les guerres de religion a été reconstruit au XVIIème siècle. Situé dans le quartier éponyme « Des Carmes », l’ensemble du couvent des Carmes abrite aujourd’hui un centre culturel, le musée archéologique et dans l’ancienne église, le tribunal d’instance.

Quant au cloître, il est bâti au XVIème siècle sur les fondations d’une ancienne chapelle dédiée à Saint-Nicolas. Il est très plaisant de s’y rendre et de parcourir les galeries bordant le jardin.

jonzac
Au coeur du cloître des Carmes, un paisible jardin ©isabel

Les ateliers de la Corderie

Non loin du cloître des Carmes, des artisans vous accueillent dans les ateliers de l’ancienne corderie de Jonzac, rue Ruibet-Gatineau. Ici, vous découvrirez des artisans d’art passionnés par leur métier. Ils partageront avec vous leur savoir-faire pour la poterie, la faïence, le travail du cuir ou du tissu ou bien encore la mosaïque.

La Seugne, frontière naturelle des quartiers de Jonzac

La Seugne est omniprésente à Jonzac. Elle s’écoule paisiblement dans les méandres et fait office de frontière entre les deux pôles urbains de la ville.

Bordée de forêt alluviales et de marais, on la nomme également « Les Seugnes » en raison des multiples bras qui la composent. Parcourant la Haute-Saintonge, elle prend sa source à Montlieu la Garde pour se jeter 82 kilomètres plus loin dans la Charente à Saintes.

D’un côté le quartier du Château, de l’autre celui des Carmes. Ses méandres offrent dans un cadre bucolique une grande richesse faunique et floristique. C’est pourquoi, laissez-vous entrainer sur les sentiers aménagés tout au long de son rivage et profitez d’un joli moment de détente en pleine nature.

De-là, vos pas vous mèneront par la forêt et les prairies au parc floral et à la base de loisirs. Et puis, si vous êtes chanceux, vous pourrez sans doute observer les loutres ou les visons d’Europe qui peuplent ses berges… Alors soyez attentifs !

La Seugne baigne la ville et ses belles demeures ©isabel

Baignade et farniente à la base de loisirs

C’est l’été, il fait chaud et vous avez besoin de fraîcheur… Alors direction la base de loisirs d’Heurtebise !

Située à proximité des Antilles, cette base de loisirs créée en 1989 est un lieu plébiscité par tous. En effet, accessible tout au long de l’année, ce lieu est propice à la baignade avec son plan d’eau de plus de 2 hectares et aux activités sportives. En pleine nature, mais seulement à quelques minutes du coeur de ville cet espace offre durant les mois d’été un riche panel d’activités.

Côté aquatique : baignade surveillée en juillet et août, pêche,  paddle, canoé ou pédalo.
Côté terrestre pour les plus sportifs : Parcours d’accrobranche, Tyrolienne, mur d’escalade, structures gonflables, parcours de santé.

Et pour se restaurer ou boire un verre, la « Guinguette de Charly » vous accueille chaque jour. Toutefois, ne vous attendez pas à y déguster de la grande cuisine, mais le rapport qualité/prix et l’endroit restent corrects.

jonzac
La vaste étendue de la base de loisirs d’Heurtebise vous attend pour une pause détente ou sportive ©isabel

A une heure de route d’autres visites vous attendent

Où poser ses valises ?

Côté camping

  • Une aire de camping-car est à votre disposition à proximité des thermes ou des Antilles
  • Au cœur de la ville, le camping municipal se situe au bord de la Seugne
  • A proximité de Jonzac, trouvez votre camping  grâce à Eurocamping.

Côté hôtels et appart-hôtels

On ne peut le manquer, sur l’esplanade du château, l’Hostellerie du Coq d’Or est une des plus belles demeures de Jonzac. Parquet et beaux mobiliers font partis du décor. Certes un peu dispendieux, mais faites-vous plaisir, la qualité et l’accueil seront au rendez-vous.

Toujours au cœur de la ville, l’hôtel de l’Ecu moins onéreux que le précédent vous propose des chambres spacieuses au confort de qualité.

Parfait pour un court séjour à Jonzac, que ce soit pour une cure ou pour des vacances. La résidence Vacances Bleues est située à quelques minutes à pied des Antilles, des thermes et du centre-ville. Les studios/appartements sont dotés d’une kitchenette.

Côté chambres d’hôtes et gîtes

Jonzac station thermale avec ses 17 000 curistes annuels offre pléthore de gîtes et chambres d’hôtes. Il m’est donc peu aisé de vous en proposer. Toutefois, je vous propose quelques liens.

  • Dans une belle maison charentaise, les chambres d’hôtes du Bon accueil vous plairont. Comme son nom l’indique vous y serez bien accueillis.
  • Et puis, dans un cadre exceptionnel en pleine nature installez-vous dans un authentique moulin à eau, le Moulin de la Grave.

Trouvez votre hébergement via les sites suivants :

palais des congrès
Cet étrange ovni proche des Antilles, c’est le palais des congrès de Jonzac à la pointe de la technologie et du design, des spectacles y sont donnés, telles les Eurochestries ©isabel

Comment se rendre à Jonzac ?

  • En train puisque la ville est desservie par la ligne Bordeaux-Nantes, la gare se situe non loin du centre-ville.
  • Par l’autoroute A10, sortie 36 en venant de Paris et 37 de Bordeaux
  • En bus dans la région Nouvelle-Aquitaine

Quelques liens utiles à votre séjour

La base de loisirs d’Heurtebise
L’office de tourisme de Jonzac
Les thermes de Jonzac
Ville de Jonzac
Les Antilles
Le casino

 

 

Eh bien voilà, c’est fait, j’ai enfin écrit un article sur Jonzac. En fait, je dois bien vous le dire… mais Jonzac ne m’attirait pas vraiment. Mes parents y ont habité quelques années ou plus exactement à Saint-Germain de Lusignan et je n’avais jamais pris le temps de visiter la ville. Donc, mises à part les Antilles, je ne connaissais pas Jonzac.

Eh bien, je dois dire que ma déambulation au travers des rues et des sites touristiques importants m’a bien plu.

J’ai adoré le quartier médiéval pour ses ruelles et ses maisons bien conservées. J’aurais bien pris le temps de lire un livre dans le jardin du cloître des Carmes dans le calme. Et puis, j’ai apprécié la base de loisirs et la promenade au bord de la Seugne en pleine nature.

Le cloître des Carmes dans son ensemble ©isabel

Concernant les Antilles, oui, c’est un bel espace de détente et il fait bon y passer un après-midi, que ce soit dans le lagon ou dans la partie remise en forme. Toutefois, j’émets un bémol sur les espaces verts, notamment à l’arrière des Antilles et du casino, cela mériterait un petit effort quant à l’entretien.

Donc oui, prenez le temps lors de votre séjour en Charente-Maritime, de faire une halte d’un jour ou deux à Jonzac.

 

Votez pour cet article !
6 votes - Note : 4/ 5

Vos commentaires

Rédigez votre commentaire
Merci de donner votre nom