Toute petite, entre l’île d’Oléron et le continent, se trouve l’île Madame au charme tranquille. Classée Site Remarquable, l’île la plus discrète de l’archipel, vous invite à découvrir ses secrets.

Campée juste à l’embouchure de la Charente et accessible uniquement à marée basse, c’est par la Passe aux Bœufs que vous accéderez à l’île Madame. En effet, cette bande naturelle de sable et de cailloux d’environ un kilomètre, appelée aussi tombolo, la relie à marée basse au village ostréicole de Port des Barques. Toutefois, les voitures sont limitées sur l’île Madame, alors soyez un peu courageux et parcourez le kilomètre de la passe à pied ou à vélo. La visite de l’île ne se fera donc qu’au rythme des marées.

ile madame
En route pour l’île Madame, vue de Port-des-Barques ©isabel

De l’île Madame, un panorama exceptionnel sur l’archipel charentais

Bien qu’étant la plus petite île habitée de l’archipel, l’île Madame offre à ses visiteurs un condensé des trésors charentais. De mon point de vue, c’est toutefois sa position qui est la plus intéressante. Effectivement, de son rivage, vous embrasserez à 360° tout l’archipel charentais. Ainsi, vous toucherez du regard les îles de Ré, d’Aix et d’Oléron ainsi que l’emblématique Fort Boyard.
Outre son panorama exceptionnel, l’île Madame offre une nature préservée où la faune et la flore se découvrent en prenant son temps. Toutefois, pour mieux apprécier ce qui vous entoure, je vous recommande d’oublier le temps qui passe pour vous faire emprisonner le temps d’une marée. Et puis, laissez partir les visiteurs et leurs véhicules et offrez-vous un moment de plénitude et de sérénité pour observer les oiseaux, le littoral, un coucher de soleil…

L’île Madame un petit bout de terre essentiel à la défense de la rade de Rochefort

Alors que la construction de l’Arsenal de Rochefort se termine en 1666, ce joyau militaire de Louis XIV doit être protégé. En effet, pour empêcher la flotte anglaise d’accéder à l’Arsenal situé en bord de Charente à quelques encablures de l’embouchure, celui-ci doit être défendu.

ile madame
Planté au beau milieu de l’île, le fort se dresse ©Erick via Flickr

Déjà des projets de fortifications sont étudiés à la fin du 17ème siècle. Toutefois, ce n’est qu’à partir de 1693 que des talus sont élevés sur le point le plus haut de l’île, soit 18 mètres au-dessus du niveau de la mer. Au final, une redoute est construite en 1703.
Dès lors, l’île Madame, fait partie du dispositif de défense de Rochefort et de La Rochelle, au côté d’Oléron, de Ré, d’Aix et des forts du pertuis d’Antioche. Par ailleurs, de par sa situation face à Fouras et son fort Vauban, la puissance de feu entre les deux sites est essentielle.

Plus tard, le fort servi de prison pour plus de 1000 détenus communards, après les évènements de « La Commune de Paris ».

ile madame
Au premier plan, le puits des insurgés communards creusé pendant leur détention pour obtenir de l’eau douce. Au loin de l’autre côté de la Charente, Fouras ©isabel

Aujourd’hui, propriété du Conservatoire du Littoral, le fort de l’île Madame, classé Monument Historique en 1998, ouvre ses portes aux visiteurs à la belle saison. Ainsi de juin à septembre, l’équipe de l’écomusée de Port des Barques vous accueille dans les 3 casemates du fort. Vous pourrez y découvrir des expositions sur l’histoire, la faune, la flore et la géologie de l’île Madame.

De plus, des visites du fort et de sa poudrière d’environ 40 minutes sont proposées. Enfin, tout au long de l’année des animations vous attendent, avec entre autres une chasse aux œufs à Pâques, Halloween ou bien encore la Nuit des musées …

fort ile madame
Le fort de l’île Madame, imposant ©Thierry LLansades via Flickr

Le saviez-vous ?

L’île Madame fut également appelée l’île de la Garenne, sans doute à cause de la population importante de lapins qui y vivait. Toutefois, l’origine de son nom reste encore incertaine. En effet, il proviendrait d’une des maîtresses du roi Louis XIV, Anne Rohan de Soubise ou bien encore d’une abbesse de l’Abbaye aux Dames de Saintes. Le mystère reste entier.

Une multitude de couleurs pour les carrelets de l’île Madame

Si la vue des carrelets vous séduit, vous serez servis. En effet, sur tout le pourtour de l’île, une vingtaine de carrelets se font la part belle.

En fait, le carrelet, est un incontournable du littoral charentais, vous l’avez sans doute remarqué au fil de votre séjour. D’ailleurs, on en dénombre près de 400, notamment à Saint-Palais sur Mer, Talmont-sur-Gironde ou l’île d’Aix. Ces petits cabanons en bois sur pilotis font partie du patrimoine de la Charente-Maritime.

Implantés sur le domaine public maritime, les familles se les transmettent de génération en génération. Alors, ne rêvez pas trop… il est bien difficile d’en faire l’acquisition. Toutefois, vous pouvez tenter votre chance sur le site du Conseil Départemental où les avis de vacances de carrelets sont mis en ligne.

carrelet ile madame
Couleur vive pour ce carrelet, au loin Fouras ©isabel

Pour ce qui est de la pêche au carrelet, c’est une pêche artisanale qui requiert beaucoup de patience. De fait, il n’est pas rare que le pêcheur revienne bredouille à la fin de sa journée. Les mulets, anguilles, soles et autres crustacés peuvent nager tranquilles. Et puis, que demander de plus, quand le pêcheur du haut de son carrelet, a pour lui seul l’immensité de l’océan pour horizon.

Le saviez-vous ?

Pourquoi ces cabanons s’appellent-ils « Carrelet » ? Eh bien, c’est tout simplement le nom du filet que les pêcheurs utilisent pour pêcher.

Par ailleurs, pour les amateurs de pêche à pied, l’île Madame offre de beaux spots, notamment au bout de l’île, sur l’étendue de Les Palles. Bref, un haut lieu de la pêche à pied, surtout aux grandes marées.

ile madame
A l’horizon, se dessine l’île d’Oléron ©isabel

L’île Madame une terre de pèlerinage

Chaque année, un jour au mois d’août, l’île Madame se voit investie par de nombreux pèlerins catholiques. Ainsi, en procession, ils viennent se recueillir sur « La Croix de galets », immense sépulture où 254 prêtres réfractaires reposent depuis plus de deux siècles.

Un peu d’histoire :

Après la Révolution Française, l’assemblée constituante légifère dans le domaine spirituel. Dès lors, les prêtres sont élus par les citoyens, deviennent fonctionnaires et doivent prêter serment.

Quant à ceux qui refusent, ils sont déportés et arrivent en masse à Rochefort de toute la France. De là, les prêtres réfractaires seront massacrés, emprisonnés, notamment à bord de deux navires négriers. La plupart succomberont de maltraitance, des conditions de détentions et des maladies tel que le typhus. Ce sera l’affaire des « Pontons de Rochefort », entre 1794 et 1795. C’est sur l’île Madame que seront envoyés les malades, où 254 d’entre eux mourront.
C’est donc en leur mémoire, que chaque année, les pèlerins viennent déposer un galet sur ce lieu de recueillement.

Pour finir, si vous voulez en savoir plus sur cette sombre histoire, je vous invite à vous rendre sur la page des prêtres déportés.

ile madame
L’aboutissement du pèlerinage, la croix des 254 prêtres réfractaires ©Erick via Flickr

A découvrir : la Ferme aquacole de l’île Madame

Que diriez-vous d’un peu de réconfort gustatif après votre journée de découverte de l’île nature ? Ici, l’eau de mer omniprésente partout où le regard se pose, fait de cette terre un lieu privilégié pour l’aquaculture.

Alors quoi de plus simple que d’utiliser cette ressource naturelle à des fins de culture. C’est donc en 1980 que Elisabeth et Jean Pierre MINEAU s’installent sur l’île et mettent en place dans un premier temps une culture de palourdes. Et puis, au fil des années, l’exploitation se diversifie pour être aujourd’hui, une belle exploitation familiale.
Ainsi, vous pourrez déguster et acheter sur place en vente directe, les produits bio issus de cette agriculture respectueuse de son environnement naturel. Pour information, la ferme aquacole de l’île Madame fait partie du réseau « Bienvenue à la ferme », un label de qualité.

  • Sel et fleur de sel
  • Salicorne
  • Huîtres
  • Agneaux
  • Crevettes impériales

Par ailleurs pour en savoir plus sur l’aquaculture, des visites de la ferme sont proposées d’avril à octobre. A ne pas manquer !

nature sauvage ile madame
Nature sauvage paradis de la pêche à pied ©isabel

Où poser ses valises ?

Eh bien sur l’île Madame, forcément ! En tout cas, pour vivre pleinement votre visite, c’est ce que je vous recommande. Attention toutefois aux horaires des marées.
N’oubliez pas, l’île est toute petite, donc deux possibilités :

  • Dans une maison rien qu’à vous pour 8 personnes face à l’océan avec un accès direct à la plage
  • Au camping au centre de l’île, à partir du 1er avril. Emplacement pour camping-car et tente. Téléphone 05 46 84 56 20

Sinon à Rochefort à moins de 20 kilomètres de l’île Madame. Et puis, profitez-en pour faire coup double, avec en plus de la visite de l’île, celle de l’Arsenal des mers, avec la corderie royale et l’Hermione.

Un charmant hôtel bien situé à l’accueil chaleureux et le petit déjeuner copieux, l’hôtel Roca-Fortis

Comment se rendre à l’île Madame ?

A partir de Rochefort, prendre la direction de Port des Barques. Vous pourrez y garer votre véhicule à proximité du chemin submersible. Faites le kilomètre qui vous sépare de l’île à pied, pensez à l’environnement.

ile madame
Le tombolo, un kilomètre à parcourir pour accéder à l’île Madame à marée basse ©isabel

Quelques distances :

Quelques liens utiles

 

 

Certes, ce n’est pas une destination incontournable de Charente-Maritime, toutefois, c’est un joli endroit pour passer une journée sympa en famille, voire une nuit. Et puis, le panorama que l’on a depuis l’île Madame vaut le détour, il est superbe.

Cependant, j’émets un bémol quant à la gestion de la circulation sur l’île. En effet, force est de constater qu’aujourd’hui beaucoup trop de véhicules empruntent la passe aux bœufs pour se rendre sur l’île Madame. Je trouve cela dommageable pour la nature environnante et la quiétude des lieux. En fait, pourquoi ne pas faire de l’île Madame, un lieu sans véhicule tout comme sa voisine, la très belle île d’Aix.


Vos commentaires

Rédigez votre commentaire
Merci de donner votre nom