Située sur la presqu’île d’Arvert, Royan, porte d’entrée du plus grand estuaire sauvage d’Europe, vous invite à la découvrir. Entre villas de la belle époque et architecture moderne, elle offre aux visiteurs une palette de couleurs et d’architecture variée et étonnante. Royan ne laisse personne indifférent quant à son urbanisme. Du reste, elle est classée « Ville d’art et d’histoire » depuis 2010.

A la fin du 19ème siècle, Royan est la reine des stations balnéaires de la côte de beauté. Avec la mode des bains de mer, toute la bourgeoisie parisienne et bordelaise s’y presse. On vient pour les bains de mer bien sûr, mais aussi pour flamber au casino ou se montrer tout simplement. De nombreux artistes et écrivains viendront ici entre les deux guerres, Emile Zola, Sarah Bernhard, Corot, Picasso ou bien encore Sacha Guitry.

Malheureusement, durant la seconde guerre mondiale, les deux bombardements d’avril et juin 1945, détruisent la ville sur près de 90 % de sa superficie. Seuls quelques édifices sont épargnés dont la belle église Saint-Pierre, de style roman datant du XIème siècle.

Aujourd’hui, station balnéaire phare de la Charente-Maritime, sa population d’environ 18400 habitants est multipliée par dix à la saison estivale. D’ailleurs, pourvue de discothèques, cinémas, activités culturelles et sportives, attractions pour les enfants, petits et grands y trouvent leur compte.

Royan, une cité à l’architecture « Vintage »

Il faudra du temps et de l’argent pour la reconstruction d’après-guerre. Par ailleurs, en tant que station balnéaire, les crédits pour la reconstruction tardent à venir, puisque d’autres villes sont prioritaires. C’est pour cela, qu’il faudra attendre les années 50, pour qu’enfin, les fonds soient débloqués et les travaux commencés. Tout comme Le Havre, Dunkerque et les villes ayant été détruites à plus de 80%, la reconstruction de Royan est classée « Laboratoire d’urbanisme et d’architecture moderne ».

Royan
L’architecture royannaise sur la plage de la Grande Conche

Ainsi, entre mouvement des modernistes français et tendance brésilienne, les couleurs et les formes font de Royan une cité contemporaine unique. Pour ce qui est des influenceurs de la renaissance de la cité, on retiendra les noms de célèbres architectes comme Le Corbusier, Guillaume Gillet, Claude Ferret ou encore le brésilien Oscar Niemeyer. Ces génies et ingénieurs des années cinquante s’emploieront à dompter le béton pour lui donner des formes improbables et uniques. La ville sera repensée et de grandes avenues verront le jour comme l’avenue Aristide Briand, qui relie le Front de mer au marché central.

Des villas « Belle époque » aux maisons cubiques des fifties, un alignement surprenant

Le long de la Grande Conche, la plus grande plage de Royan, se succèdent de magnifiques villas datant de la « Belle époque » et des villas des années cinquante. Ce mélange des genres n’est pas pour déplaire, je le trouve même intéressant. De même, en second plan, on retrouve la même mixité d’architecture, comme la Villa « Rafale » plus connue sous le nom de Villa « Boomerang ». Cette maison en partie sur pilotis, située Allée Georges, est étonnante et haute en couleurs et symbolise parfaitement les fifties.

royan
Villas belle époque et fifties une mixité étonnante

Un conseil pour appréhender tout ce patrimoine architectural unique… mettez vos baskets pour parcourir les rues à pied ou enfourchez votre vélo !

villa boomerang
La villa Rafale, plus connue sous le nom de villa Boomerang

D’une part, côté plage et port, le Front de mer, un ensemble architectural royannais majeur. Offrant une courbe légère épousant le Front de mer, cet imposant alignement aux murs d’un blanc éclatant et aux formes cubiques présente une géométrie parfaite. Long de 600 mètres, l’ensemble architectural s’ouvre côté ville grâce aux 4 passages régulièrement répartis au rez-de-chaussée des bâtiments.

royan
L’architecture cubique du Front de mer

D’autre part, en bas des habitations se trouvent une longue arcade commerciale avec restaurants et commerces. Autant dire que les soirées d’été, ce lieu est très fréquenté, vous ne pourrez pas y échapper, ce lieu étant un incontournable du front de mer.

le front de mer
Le Front de mer, face à la plage de la Grande Conche

L’église Notre Dame, symbole de la renaissance de Royan

D’esprit gothique, c’est un des plus remarquables monuments de l’architecture religieuse du 20ème siècle. Même si son bâti extérieur peut surprendre, voire déplaire, lors du passage de ses immenses portes, le visiteur est saisi. De plus, l’omniprésence du béton étonne et la lumière diffusée par d’immenses vitraux à l’intérieur de l’édifice laisse rêveur.

L’église Notre Dame de Royan si grande soit-elle n’est pourtant pas une cathédrale. Cependant, les royannais la nomment la « Cathédrale de béton ».

Eglise notre dame royan
Toute en verticalité, l’église Notre Dame de Royan semble prête à décoller

C’est après que Royan fut dévasté par les bombardements que fut élevé l’édifice. Le maire de l’époque, souhaitait une église qui marque la renaissance de Royan, un bâtiment élevé qui serait en quelque sorte l’emblème de la ville. C’est ainsi que le projet de l’architecte Guillaume Gillet et de l’ingénieur Bernard Lafaille fut choisi.

L’église Notre Dame, le point culminant de Royan

Inaugurée en 1958 après trois ans de construction, toute de béton parée, l’église Notre Dame devint donc l’emblème de Royan. Du reste, d’où que l’on vienne par terre ou par mer, on ne peut manquer sa haute silhouette dominant la ville. Elle est classée aux Monuments Historiques en 1988.

Quant à ses dimensions, elles sont gigantesques, 45 mètres de long, 22 mètres de large, 36 mètres de haut pour la nef et 60 mètres pour son clocher. De quoi donner le vertige devant cette œuvre monumentale. Et en parlant de vertige, peu nombreux sont les chanceux qui accèdent sur le toit en forme de selle de cheval qui offre une vue à couper le souffle sur 360° de Royan et ses environs.

Pour ce qui est de l’intérieur de l’édifice, il est tout aussi spectaculaire. Pas de colonnes, juste un immense espace où sont accueillis près de 2000 fidèles. Par ailleurs, vous pourrez admirer, récemment rénové, le grand orgue, classé lui aussi aux Monuments Historiques en 2006.

notre dame de Royan
L’immensité de l’intérieur de la nef de Notre Dame de Royan

Le marché central de Royan, le poumon de la cité

Si vous aimez les prouesses architecturale, le marché central de Royan en est une. Achevé en 1956, la structure autoportante tout en béton fut la première de sa génération. On doit sa forme arrondie et élégante aux architectes André Morisseau et Louis Simon qui ont façonné le béton en forme de coquillage. En outre, tout comme l’église Notre Dame, le marché est lui aussi classé Monument Historique depuis 2002.

marché central de royan
Le marché central de Royan, le béton armé dompté se prend pour un coquillage

Amateurs de produits de la mer et de saveurs locales, vous ne serez pas déçus. En effet, chaque matin de 7h à 13h, sauf le lundi de septembre à juin vous pourrez vous y approvisionner ou déguster quelques gourmandises locales auprès des producteurs.

Serviette, casquette et crème solaire en main, prêts pour la plage !

Avec ses 5 plages de sable fin, Royan ne peut que satisfaire vos envies de farniente ou de sports nautiques. En plus, pour la plupart protégées grâce aux falaises de calcaire qui les encerclent, ces plages urbaines sont très familiales. Certes, l’eau n’y est pas limpide puisqu’elles font face à l’estuaire de la Gironde, mais elles sont moins agitées que les plages face à l’océan. Donc, cela peut être un avantage pour les familles. Cependant, pour nos amis les bêtes, les plages sont interdites du 1er avril au 31 octobre et certaines sont même non-fumeur. Alors gare aux amendes.

Toutefois, si aucune des plages ci-dessous ne vous convient, enfourchez votre vélo et empruntez pour quelques kilomètres la piste cyclable du bord de mer. Ainsi, vous rejoindrez les plages plus sauvages de la Grande Côte à Saint-Palais, ou celles un peu plus loin de La Palmyre.

  • La plus grande d’entre elles, la Grande Conche, qui s’étire du Front de mer jusqu’à Saint-Georges de Didonne sur près de 2,6 kilomètres. De là, on peut admirer les villas d’avant-guerre jouxtant celles des années 50 tout au long de la plage ainsi que ces célèbres tentes rayées de bleu. C’est ici que se tient chaque été le festival de musique « Un violon sur le sable ».
  • Puis, en allant vers l’ouest, la plage du Faucillon dominé par le Palais des Congrès, lui aussi classé Monument Historique.
plage foncillon royan
La plage du Faucillon avec le Palais des Congrès la surplombant
  • Ensuite on trouve la plage du Chay, la plus intime, nichée entre de belles falaises.
  • Vient ensuite la plage du Pigeonnier la plus petite et peut être la plus protégée.
  • Et pour finir, la plage de Pontaillac avec son casino, littéralement posé sur le sable. Ici, on trouve l’école de surf de Royan, des carrelets accrochés aux falaises et de nombreux restaurants.
plage de pontaillac royan
La plage de Pontaillac avec son casino les pieds dans l’eau

Royan un bon compromis pour explorer les environs

Séjourner à Royan est un bon compromis si l’on veut visiter la région. Pour commencer, vous trouverez les unes à côté des autres, les principales stations balnéaires de la côte de Beauté que sont Saint-Palais-sur-Mer, Saint-Georges de Didonne, La Palmyre ou Vaux-sur-Mer.

Du port de Royan, le bac-ferry vous embarque par-delà la Gironde au Verdon en une vingtaine de minutes, à pied en vélo ou en voiture. De là, vous entrez sur le territoire des meilleurs crus de Bordeaux. De plus, c’est une bonne alternative pour rejoindre la capitale Girondine.

bac de royan
Autre très beau moment au départ du port, une magnifique croisière vers le phare des rois, le roi des phares, Cordouan. Pour cette croisière il vous faudra prévoir une bonne demi-journée, mais vous ne le regretterez pas, c’est un moment magique.

Les perles de la Charente-Maritime à maximum une heure de route de Royan.

Quelques idées d’activités pour toute la famille

Retrouvez toutes les infos sur le site de l’office de tourisme de Royan

le port de royan
Le port de plaisance de Royan devant le Front de mer peut accueillir 1000 bateaux

Quelques festivals royannais incontournables

  • Un violon sur le sable, tous les ans en août sur la plage de la Grande Conche
  • Le festival pyrosymphonique du 15 août
  • La fête des lumières à l’instar de celle de Lyon
  • Un festival d’humour, Escale d’humour qui se déroule sur 5 jours en février

Côté pratique

Le chemin le plus court pour arriver à Royan

  • En voiture en empruntant l’autoroute A10, sortie n°35
  • Par les airs, en arrivant à l’aéroport de La Rochelle ou de Bordeaux
  • Avec le train, via Angoulème, Bordeaux ou Niort. La gare se trouve en centre-ville.

Où poser ses valises ?

L’offre d’hébergement sur Royan est considérable et souvent de qualité. Comme partout dans les stations balnéaires de la côte charentaise, vous trouverez des hôtels, des chambres d’hôtes, des locations et des campings.

  • Pour un retour dans les années cinquante, l’hôtel le Trident Thyrsé face à la plage de la Grande Conche.
  • Face à la mer, l’hôtel Arc en ciel très bon rapport qualité/prix

Les campings sont situés à proximité de la ville.

 

 

Je dois bien vous l’avouer, depuis que je suis arrivée en Charente-Maritime, je n’ai jamais été attirée par Royan. Bien sûr, j’y passe, mais sans jamais m’y attarder vraiment. En fait, mes seules connaissances de Royan étaient le front de mer et la route qui longe l’océan entre Royan et Saint-Palais-sur-Mer.

Voilà donc tout ce que je connaissais de Royan. Pour cette raison, pour écrire un tel article, il a bien fallu que je me documente et que j’aille arpenter les rues royannaises.
Eh bien, oubliés mes a priori sur la ville que je trouvais sans intérêt, froide et manquant de charme.

Certes, je ne mets pas Royan dans mon peloton de tête des endroits que je préfère en Charente-Maritime. Néanmoins, je vous invite à venir y faire un tour, un séjour, quelques heures, quelques jours, vous ne resterez pas indifférent. Entre architectures étonnante, activités nautiques en tout genre, thalasso et sites touristiques à proximité de la cité balnéaire, votre séjour sera réussi.

Pour les plaisirs du palais, je vous recommande, La Jabotière/Face à New-York, jouxtant le casino de Pontaillac. Côté La Jabotière ce sera pour un dîner plutôt gourmand et raffiné et côté Face à New-York pour un brunch décontracté face à la plage de Pontaillac.

Vos commentaires

Rédigez votre commentaire
Merci de donner votre nom