Et si nous partions à la découverte de la petite station balnéaire de Saint-Palais sur Mer. C’est sans conteste une de mes destinations préférées en Charente-Maritime. En effet, de par sa situation face à l’océan et au phare de Cordouan, cet ancien village de pêcheur possède un charme certain.

En toute saison, Saint-Palais sur Mer vous offre un environnement privilégié

Situé sur la presqu’île d’Arvert entre Royan et La Palmyre, Saint-Palais sur Mer bénéficie d’un bel environnement. Outre sa façade tournée vers l’océan, elle est bordée vers l’ouest par une immense forêt domaniale. Ces atouts font de Saint-Palais un lieu de villégiature apprécié par les vacanciers, petits et grands.

En fait, le nombre de visiteurs en période estivale montre bien que Saint-Palais sur Mer est une destination privilégiée. En effet, avec presque 4000 habitants à l’année, à la haute saison, la population de la ville est presque multipliée par 9. Ainsi, ce sont près de 36 000 estivants qui viennent profiter des charmes et des activités de la station balnéaire.

Certes, c’est à la saison estivale que Saint-Palais sur Mer vous offrira le plus grand nombre d’activités et d’animations. Cependant, en basse saison, alors que sa voisine La Palmyre s’endort, Saint-Palais reste éveillée. Ici, même en hiver, au moindre rayon de soleil, les promeneurs arpentent les sentiers du littoral. Et puis, en toute saison, à l’issue d’une belle balade, rien de tel qu’une pause en terrasse face à la mer pour se restaurer ou tout simplement boire un verre. Vous aurez le choix du lieu, soit dans l’un des restaurants de la Grande Côte ou bien à proximité de la plage du Bureau ou de Nauzan.

Une fin d’après-midi d’été, le marché artisanal de Saint-Palais ©isabel

Côté pratique, tous les commerces sont concentrés dans le centre bourg, non loin de la plage du Bureau et de l’office de tourisme. A proximité, vous trouverez un bel endroit pour vous reposer ou faire du sport, le parc Raymond Vignes, avec en son centre un lac d’eau douce.

saint palais sur mer
Le parc Raymond Vignes, un lieu paisible et verdoyant au centre de Saint-Palais sur Mer ©isabel

Saint-Palais sur Mer et ses grandes dames de la « Belle époque »

Tout comme Châtelaillon-Plage, les élégantes demeures de la « Belle époque » jalonnent quelques rues de la station.

A la fin du XIXème siècle, Saint-Palais sur Mer ou plutôt « Bureau Les Bains », son nom d’alors, profite de l’essor de Royan. Ainsi, les constructions des « Folies » se multiplient et rivalisent d’élégance. Sur leur façade, vous pourrez y lire leurs noms, sans doute pour certaines dédiés à une femme ou à d’autres inspirations. Villa « Bon accueil », villa « Minerva » construite sur les rochers, villa « Mireille », villa « Primavera », villa « La Pinède », une villa de 1883 « La Garenne » ou bien encore la villa « Yvonne » de 1900.

saint palais
Une « Folie » élégante

Bref, à vous d’en découvrir d’autres au gré de vos pérégrinations dans Saint-Palais.
C’est pourquoi, je vous invite à les dénicher le temps d’une balade côté mer, entre la plage de Nauzan et celle du Platin. Toutefois, elles sont plus nombreuses du côté de la corniche des Pierrières, proche du Pont du Diable.
Côté potins, quelques gens célèbres y ont séjourné plus ou moins longtemps dont les plus connus, Trotsky et Pierre et Marie Curie.

saint palais sur mer
La villa Minerva défie l’océan bien ancrée sur les rochers ©isabel

La villa Primavera, d’une « Folie » à un hôtel 3*

saint palais sur mer
Petit retour dans le passé en 1912, avec sa tourelle, la villa Primavera, devenue aujourd’hui un hôtel ©geneanet

C’est en 1890 que Louis Jean d’Auby et Marie-Gabrielle construisent une villa surplombant l’océan entre les plages du Platin et du Concié. Férus d’art roman, les époux, en 1905, agrandissent la villa en y intégrant une architecture romane. Dès lors, la villa témoigne de l’importance de leur fortune et d’autres demeures furent construites à proximité.

Au fil des ans, après de multiples agrandissements, la villa s’est métamorphosée en un bel hôtel de luxe. Vous ne le manquerez pas si vous longez le sentier des douaniers. Personnellement, l’association de ces différents styles me laisse perplexe.

La villa Primavera avec son architecture romane ©isabel

Pas moins de cinq plages pour s’adonner aux plaisirs de la mer

De la plus intime à la plus grande, les plages de Saint-Palais sur mer satisferont toutes vos envies de farniente ou d’activités nautiques. Parcourir le sentier des Douaniers qui les relie entre elles sur plusieurs kilomètres est un moyen bien sympa de les découvrir. Ainsi, vous aurez le choix entre plages « urbaines » et plages « nature ». Toutes seront de sable fin, comme la plupart des plages de Charente-Maritime, mais avec des eaux plus ou moins agitées en fonction de leur configuration et des falaises alentour.

Le saviez-vous ?

Ici, en Charente-Maritime et dans le sud-ouest en général, on emploi le mot de Conche pour certaines plages. En fait, ce mot désigne une baie plus ou moins grande et profonde où se niche une plage de sable avec, à ses extrémités, des formations rocheuses ou des falaises.

La plage de Nauzan

Etant le trait d’union entre Vaux-sur-Mer et Saint-Palais sur Mer vous trouverez sur cette plage urbaine le club de voile et le centre nautique de Saint-Palais. De plus, protégée de la houle, c’est un lieu propice à la pratique du paddle.

La plage du Bureau

C’est LA plage de Saint-Palais sur Mer. Située au centre de la station balnéaire et proche de l’office de tourisme, c’est un endroit incontournable de la station. Elle tire son nom de l’ancien bureau des douanes situé à proximité mais peut également se nommer la plage du Centre. De part sa situation, c’est la plage la plus animée de Saint-Palais avec son club de plage. De plus, peu importe la marée, on peut s’y baigner à tout moment.

saint palais sur mer
La plage du Bureau, une plage urbaine entourée de villas « Belle Epoque » ©isabel

Par ailleurs, bordée de villas « Belle Epoque » et de restaurants, la plage du Bureau n’en est que plus attrayante. Pour ma part, j’aime prendre un verre ou manger « Chez Bob » juste en face de la plage. Les plats y sont gourmands et l’accueil agréable.
Découvrez la plage du Bureau en live.

La plage du Platin

A mes yeux, cette belle plage intime est sans conteste ma préférée. En effet, ce lieu dégage une atmosphère particulière avec à ses extrémités, le Pont du Diable et les carrelets. En plus, abritée de la houle et face au sud, c’est un bel endroit pour profiter des plaisirs de la mer.

saint palais sur mer
La plage du Platin vue du Pont du Diable un jour de décembre ©isabel

La plage du Concié

Elle est minuscule avec ses quelques mètres de large accessibles à marée basse, mais de là, les carrelets sont à vous sur plusieurs centaines de mètres en direction de la Grande Côte.

La plage de la Grande Côte

Face à l’océan, cette immense étendue de près de 3 km de sable fin bordée d’un cordon dunaire et de sa pinède font de cette plage un lieu propice au farniente ou aux activités nautiques. Vous trouverez à son extrémité sud, un promontoire avec un grand parking et des restaurants surplombant la mer et de l’autre côté, la station balnéaire de La Palmyre.

Pour les amateurs de naturisme, la plage de la Lède vous est dédiée, au niveau du parking des Combots.

Par ailleurs, la présence d’imposants blockhaus échoués ou en équilibre sur la dune témoigne encore du mur de l’Atlantique érigé par les forces allemandes pendant la seconde guerre mondiale.

Un conseil ! Venez-y pour un pique-nique en fin de soirée et régalez-vous d’un magnifique coucher de soleil, le moment sera magique.
Découvrez la plage de la Grande Côte en live

Les curiosités géologiques de Saint-Palais sur Mer

Le Pont du Diable

Ce site est un incontournable de Saint-Palais sur Mer. Situé à l’extrémité sud de la conche du Platin, il offre un bel environnement et une vue imprenable sur cette belle plage ainsi que sur le phare de Cordouan.
Son nom viendrait d’une légende moyenâgeuse par laquelle, un marin en perdition aurait donné son âme au diable pour sa survie. Celui-ci lui aurait permis de regagner la terre ferme en édifiant ce pont de roches. Le croyez-vous ?

Par ailleurs, de nombreuses pierres y furent extraites pour l’édification du phare de Cordouan, le roi des phares.

saint palais
Les rochers du Pont du Diable, à l’extrémité sud de la plage du Platin ©isabel

Le puits de l’Auture

Situé sur le sentier des douaniers, parmi les carrelets, le puits de l’Auture est une excavation dans la roche calcaire. C’est ici, dit la légende, toujours au Moyen-Age, que le Seigneur de Didonne, y précipitait les loups qu’il chassait.

Je vous conseille de vous y rendre par forte houle. En effet, lorsque les vagues s’y engouffrent, elles y forment un étonnant geyser, mais gare à vous !

saint-palais
Le puits de l’Auture et ses carrelets, un jour de forte houle ©isabel

Les carrelets de Saint-Palais sur Mer, une image de carte postale !

Ils sont élégants, colorés et occupent une place de choix sur le littoral. En quelque sorte, les carrelets sont les maîtres des lieux, une institution sur le littoral charentais. Ils seraient plus de 400 dans le département.
Ces cabanons juchés sur leurs pilotis tout de bois construits font face à la mer. Souvent détruits par les tempêtes hivernales, mais toujours reconstruits, ils font la fierté de leur propriétaire. Pour ce qui est de leur origine, c’est au XIXème siècle que sont apparus les premiers carrelets.

Face à l’océan, les carrelets le long du sentier des douaniers ©isabel
saint palais sur mer
Un coucher de soleil sur la plage du Platin, au fond, vous apercevez le Pont du Diable ©isabel

Le principe de cette pêche traditionnelle ?

Eh bien, c’est assez simple. Après avoir disposé un appât au centre du carrelet, nom du filet, on l’abaisse dans l’eau à l’aide d’une manivelle. Et on attend… Puis, on le remonte. C’est donc une pêche de patience et jamais miraculeuse. Certes, le pêcheur rentre souvent bredouille, mais néanmoins heureux de sa communion avec l’océan. Le meilleur moment pour pêcher serait une heure avant et après la marée basse.

Même si devenir propriétaire d’un de ces magnifiques carrelets vous tente, sachez qu’il est très difficile d’en faire l’acquisition. Toutefois, renseignez-vous auprès du Conseil Départemental de la Charente-Maritime sur la législation en vigueur et les éventuelles annonces de ventes.

Le phare de Terre-Nègre de Saint-Palais sur Mer, une des sentinelles de l’estuaire

Ce petit phare classé aux Monuments Historiques depuis 2011, se situe à proximité du sentier des Douaniers en direction de la Grande Côte.
A des fins de protéger la navigation d’un des nombreux bancs de sable de l’estuaire, c’est aux alentours de 1775 qu’est construite une tourelle de 25 mètres de haut. Plus tard, en 1838 elle sera surélevée pour atteindre une hauteur de 37 mètres au-dessus du niveau de la mer. Vous verrez au pied du phare, la partie servant de logement au gardien.

Toutefois, son utilité cesse dès 1900 avec la construction du phare de Saint-Georges de Didonne et un des deux feux est supprimé. Aujourd’hui, avec sa portée de 18 miles, il continue de signaler les passes difficiles de l’estuaire de la Gironde.

saint-palais sur mer
Le phare de Terre-Nègre avec à sa base, l’habitation de son gardien ©isabel

Un vieux clocher domine le village de Saint-Palais sur Mer

Du haut de sa colline dans le vieux cimetière, le vieux clocher bâti au XIIème siècle est le seul vestige encore visible du Moyen-Age sur la commune. Toutefois, au fil des siècles et des guerres de religion, il ne reste plus que la base du clocher et l’abside du XIIème siècle. De plus, en 1770 une flèche est érigée, mais détruite par la foudre, elle sera reconstruite en 1824. Aujourd’hui, les salles du rez-de-chaussée donnent lieu à des expositions durant l’été. D’autre part, l’ascension du clocher vous permettra d’accéder à un panorama à 360° sur l’estuaire, le phare de Cordouan, Saint-Palais sur Mer et au loin la forêt.

Ce lieu de culte, désacralisé au XIXème siècle, se voit remplacé par une nouvelle église de style néo-roman en 1910. Par ailleurs, avec la densification du quartier du Platin, la Chapelle Notre Dame du Platin est érigée en 1904. Plus tard, en 1909, elle prendra le nom de Chapelle des Aviateurs en hommage à Louis Blériot pour sa traversée de la Manche.

saint palais sur mer
Le vieux clocher impose sa silhouette au milieu de l’ancien cimetière ©isabel

A moins d’une heure de Saint-Palais sur Mer d’autres lieux à découvrir

Pour les plus petits

Non loin de la plage du Platin, la chapelle des Aviateurs ©isabel

Où poser ses valises ?

Côté camping et aire pour camping-car :

Pour un accès à pied au centre bourg et aux plages, le camping de la Grande Côte face à l’océan est un bel endroit, avec piscine et animations.
Trouvez le camping qui vous correspond sur CampingFrance.com ou une aire pour camping-car

Côté hôtels :

Sur Saint-Palais sur Mer, il n’y a pas énormément d’hôtels, vous trouvez plutôt des chambres d’hôtes.
Aussi, bien que je n’ai pas testé d’hébergements hôteliers, je peux vous indiquer une belle chambre d’hôtes, Le Clos des Romarins. Dans un beau jardin, avec piscine vous serez bien accueillis et la plage n’est qu’à 2 kilomètres.

Et puis pour le charme d’une villa « Belle époque », pourquoi ne pas séjourner à la Villa Frivole. Dans un bel environnement et un intérieur décoré avec goût, vous serez à égale distance de la plage du Bureau et de celle du Platin.

Côté location d’appartements ou de gîtes sur Saint-Palais :

Des sites de référence pour les locations d’appartements ou de gîtes

Venir à Saint-Palais sur Mer

  • En prenant le train destination Royan puis de la gare en bus jusqu’à Saint-Palais
  • Par la route via l’autoroute A10, sortie 35 Saintes puis la N150 direction Royan
  • Ou bien encore par les airs, aéroports de Bordeaux-Mérignac (1h40) ou de La Rochelle (1h10)

Des p’tites infos utiles sur Saint-Palais sur Mer

Quelques évènements annuels :
La course du Pont du Diable-Yannick Montus, tous les ans en mai. 7km, 14km et semi-marathon.
En juillet, le Festival International d’Art et de Pyrotechnie dans le parc Raymond Vignes.

OT saint palais
L’office de tourisme de Saint-Palais, au centre du bourg ©isabel

 

 

Pour moi, Saint Palais sur Mer est la station balnéaire la plus charmante de la Côte de Beauté. Du reste, j’envisage de m’y installer prochainement et j’espère bien, un jour, vous accueillir dans mon gîte. Mais, pour le moment, c’est un projet, alors … patience !

Ce que j’aime à Saint-Palais sur Mer, c’est la belle atmosphère qui y règne et parcourir le très joli sentier des douaniers. Même si en été, le village est très fréquenté par les touristes, il garde un peu son aspect de village, sans grande urbanisation.

J’aime y venir le soir après ma journée de travail, notamment pour profiter de la mer en attendant le coucher du soleil sur la plage de la Grande Côte. Rien de tel qu’un pique-nique improvisé, quand le soir venu, l’immensité de la plage vous appartient.
Pour ce qui est des endroits où se restaurer, j’aime assez Chez Bob, situé face à la plage du Bureau. La cuisine y est inventive et l’accueil agréable, toutefois, je vous conseille vivement de réserver.

Je vous dis donc, au plaisir de vous recevoir chez moi… bientôt j’espère !

Votez pour cet article !
20 votes - Note : 4.5/ 5

2 Commentaires

  1. Ah ! St Palais …… un nom magique pour moi ! Cela fait bientôt 7 décennies que ce nom résonne comme un coin du paradis à mes oreilles. Et je ne m’en lasse pas. Tout est dit ds cet article. Mais chut, préservons notre tranquillité !!!!! Septembre à St Palais, c’est un de mes mois préférés. Mais tous ont leur charme.

    • Promis, je n’en dirais pas plus pour garder les endroits secrets. Personnellement j’aime bien le printemps à Saint Palais avec les jours qui rallongent et les beaux couchers de soleil. J’espère bien un jour y habiter… A bientôt peut être lors d’une marche sur le sentier des douaniers

Vos commentaires

Rédigez votre commentaire
Merci de donner votre nom