Les trois Tours de La Rochelle sont sur toutes les cartes postales. Les vacanciers les immortalisent sous tous les angles avec leur appareil photo. Il est donc impossible de les manquer. Alors je vous conseille vivement d’inscrire la visite des Tours de La Rochelle dans votre planning de vacances en Charente-Maritime.

Depuis le Moyen-Age, elles symbolisent la cité. Construites pour la défense, tantôt prison, tantôt gardienne du port, tantôt amer pour les bateaux, elles sont aujourd’hui ouvertes à la visite. Elles offrent également de magnifiques espaces d’exposition et fournissent de superbes vues sur le port et la ville rebelle. Découvrez-les tous les jours sauf les premiers lundis du mois, le 1er mai, le 25 décembre et le 1er janvier. Toutes les trois classées au titre des monuments historiques depuis 1879 elles accueillent près de 130 000 visiteurs par an.

Attention toutefois, la Tour Saint-Nicolas est fermée à la visite depuis mars 2019 pour travaux. Rendez-vous sur le site des Tours de La Rochelle pour connaître la date de réouverture.

port de la rochelle
Les tours de La Rochelle par Bernard Jouan, artiste peintre

La Tour de la Lanterne ou dite des « Quatre sergents »

Accessible par la rue Sur les Murs, ce bel édifice médiéval évoqué par Rabelais dans Pantagruel, est un vestige d’un ancien rempart médiéval.
Edifiée en 1445, elle culmine à 55 mètres de hauteur et offre une flèche octogonale de style gothique d’une trentaine de mètres posée sur une base cylindrique d’un diamètre de 15 mètres.

Erigée en tour de défense pour protéger l’entrée du port, elle servi également d’amer et de phare pour les navigateurs. C’est du reste le plus ancien phare de France. Un cierge y était maintenu allumé dans la tourelle vitrée pendant la nuit. Au fil des siècles et des guerres, elle se transformera en lieu d’incarcération militaire. C’est au milieu du 19ème siècle, que des étages furent ajoutés dans sa flèche.

Les tours de la rochelle
La Tour de la Lanterne ©isabel

Cinq siècles d’histoire et de changement de nom

Depuis le Moyen-Age, et en fonction d’évènements plutôt sombres qui s’y déroulèrent, la Tour de la Lanterne change plusieurs fois de nom.
Elle est Tour du Garrot lorsque qu’on y ajoute un cabestan pour le désarmement des bateaux entrant dans le port.
Tandis que La Rochelle devient protestante en 1568 et que les catholiques fuient la cité, on la surnomme la Tour des Prêtres. En effet, 13 prêtres ont été enfermés puis assassinés en ces murs.
Pour finir, ce c’est la Tour des 4 Sergents, conspirateurs bonapartistes qui y sont emprisonnés avant leur exécution à Paris.

Devenue musée, elle retrace son histoire médiévale et offre aux visiteurs de nombreux graffiti témoignant de ses heures les plus sombres. N’hésitez pas à retourner la voir à la nuit tombée, car elle est encore plus belle et élégante parée de lumière.

La Tour de la Chaîne, une des Tours de La Rochelle

Tout comme sa voisine la Tour Saint-Nicolas, elle magnifie l’entrée du vieux port. Cependant, elle a perdu de la hauteur puisqu’à l’origine elle culminait à 34 mètres de hauteur contre 20 mètres  aujourd’hui.

Cette belle forteresse médiévale protégeait l’entrée du port  du temps ou la ville portait le surnom de La Rochelle Porte Océane. Elle abritait également son capitaine, sa famille et la garnison. C’est la chaîne qui tendue chaque soir entre elle et sa tour voisine pour empêcher les navires d’entrer au port qui lui a donné son nom.

Quant à la date de sa construction, elle reste incertaine. L’ingénieur cartographe Claude Masse ainsi que d’anciens documents situent sa construction entre 1378 et 1390. A l’époque, une plus petite tour existait qui fut détruite pour agrandir l’entrée du port. Celle-ci servait d’abri pour le cabestan permettant de tendre la chaîne.
Tout comme les autres Tours de La Rochelle, elle servit de prison mais également de logis au gouverneur de La Rochelle.

Les tours de la rochelle
La Tour de la Chaîne ©isabel

On peut voir encore aujourd’hui, cette chaîne au pied de la Tour. Toutefois, je doute que les passants qui foulent le quai ne la remarquent.
Au fil des siècles entre destruction et reconstruction, la Tour de la Chaîne est depuis 1998 un musée retraçant le passé Huguenot de La Rochelle. De nombreuses expositions temporaires y sont organisées, notamment une exposition sur « La Nouvelle France ». Par ailleurs, un plan relief de La Rochelle y est exposé.

La Tour Saint-Nicolas, la plus emblématique des Tours de La Rochelle

Faisant face à la Tour de la Chaîne, elle a assuré durant cinq siècles la protection du port grâce à la chaîne tendue entre elles deux. C’est par elle que débute la construction des tours de défense de la ville aux alentours de 1345.

On raconte que ce serait la Fée Mélusine qui, survolant La Rochelle avec des pierres d’un château détruit en aurait fait tomber la plupart, formant ainsi la Tour Saint-Nicolas. Pourquoi pas ?

Construite en pierres de taille, d’une hauteur de 37 mètres elle est dirigée face à la mer. Toutefois, l’état des sols marécageux de l’époque contraint de nombreux arrêts lors de sa construction. Ainsi, ses fondations, à la manière de la construction de Venise, sont renforcées par de longs piliers en chêne enfoncés dans la vase et maintenus par de grosses pierres. Cependant, même avec ce procédé, et compte tenu du poids du bâtiment, elle s’affaisse d’une vingtaine de centimètres. Du reste, si vous observez bien, vous verrez encore aujourd’hui que la tour penche légèrement vers l’est.

Son utilisation

Au cours des XVI et XVII siècles, elle sert de poudrière, de dépôt d’armes et de prison. Ainsi, de nombreux Huguenots lors de l’Edit de Nantes ou de Chouans pendant la Révolution, y ont été emprisonnés.

les tour de la rochelle
Ornement en pierre sculptée ©isabel

Appartenant au domaine militaire, elle subit de nombreux aménagements entre 1695 et 1698. Après d’autres modifications, en 1905 elle passe du ministère de la guerre au ministère des Beaux-Arts.

les tours de la rochelle
La Tour Saint-Nicolas et sa voisine à droite, la Tour de la Chaîne

Visiter la Tour Saint-Nicolas est un passage quasi obligé lorsque l’on séjourne à La Rochelle. En effet, du 1er au 5ème étage, vous pourrez apprécier son architecture, les objets et les gravures exposés. Les salles se succèdent présentant de magnifiques voûtes d’ogives, des corridors et de beaux escaliers ainsi qu’une magnifique chapelle. Vous n’aurez peut-être pas de mal à vous imaginer la vie ici au temps du Moyen-Age. Pour finir, au cinquième étage, sur la terrasse, une superbe vue à 360° de La Rochelle s’offrira à vous.

Les Tours de La Rochelle, connues de par le monde

Depuis déjà plusieurs années, La Rochelle et surtout, la Tour Saint-Nicolas est souvent le site européen choisi pour le championnat du monde de plongeon le « Red Bull Cliff Diving ». Du haut du plongeoir installé à 27m de haut sur la Tour Saint-Nicolas, les plongeurs du monde entier s’affrontent sur des plongeons plus spectaculaires les uns que les autres. Au plus grand plaisir des 70 000 spectateurs qui viennent les encourager à chaque passage. La Rochelle sera-t-elle encore choisie cette année ? Réponse sur le site du Red Bull Cliff Diving.

les tours de la rochelle
Championnat du monde de plongeon du haut de la Tour Saint-Nicolas, le Red Bull Cliff Diving

 

Pour être sincère, je n’ai pas encore visité toutes les Tours de La Rochelle. Cependant, je ne peux que vous conseiller d’y aller. Aussi, dés mon prochain passage à La Rochelle, je ne manquerais pas de les visiter. On dit souvent que les cordonniers sont les plus mal chaussés… et bien moi j’ai encore beaucoup de choses à voir en Charente-Maritime.

Où poser ses valises ?

En toute indépendance, avec une vue exceptionnelle sur les Tours de La Rochelle, cet appartement vous attend. Certes vous ne serez pas au coeur de la vieille ville, mais vous serez au calme et bien accueillis. Le plus… le stationnement facile !

Vous voulez une vue sur les tours ? Alors, rendez-vous à l’hôtel de la Tour de Nesle.

Un petit hôtel charmant au coeur de la vieille ville, l’hôtel Saint-Nicolas. Jolies terrasses, bel accueil et proche des points touristiques dans un quartier animé.

Un coup de coeur pour l’Hôtel Le Rochelois où j’ai séjourné. Face à la mer, à 500m à pied de la Tour Saint-Nicolas, vous serez bien accueilli. Le petit déjeuner y est copieux, les chambres spacieuses et propres. Les plus : une piscine extérieure, une salle de sport en accès libre et une vue imprenable sur la mer. Et par temps clair au loin on aperçoit Fort Boyard.

Pour les budgets plus restreints, l’Ibis Budget La Rochelle Centre.

L’auberge de jeunesse de La Rochelle, est installée au port des Minimes avec une jolie vue sur la mer. Il vous faudra une vingtaine de minutes de marche pour rejoindre le vieux port. Mais l’accueil y est parfait.

Le coin des lecteurs

Votez pour cet article !
39 votes - Note : 4.2/ 5

Vos commentaires

Rédigez votre commentaire
Merci de donner votre nom