Dans ce beau village réthais qu’est Ars-en-Ré, le temps semble s’être arrêté où calme et sérénité sont de mise. C’est donc avec plaisir que je vous invite à le découvrir quelle qu’en soit la saison.

De par sa situation centrale dans l’île de Ré, Ars-en-Ré est une destination idéale pour un séjour réthais. En effet, à vélo, vous serez à proximité de tous les sites touristiques importants. Enfin, il vous faudra tout de même donner quelques tours de roues…

ars-en-ré
De partout, le clocher donne l’orientation dans les rues d’Ars-en-Ré ©isabel

Baigné par les eaux du Fier d’Ars d’un côté et par l’océan de l’autre, Ars-en-Ré est un typique village de l’île de Ré. En effet, venelles et ruelles fleuries sont bordées de maisons blanches aux volets verts et présentent une architecture d’exception. Ainsi, le village est classé dans le club très sélect des « Plus beaux villages de France », tout comme quatre autres villages de la Charente-Maritime, Talmont-sur-Gironde, Mornac-sur-Seudre, La Flotte en Ré et Brouage. Autant dire qu’une petite escapade s’impose lors de votre séjour sur Ré la Blanche.

De plus, depuis 2011, il fait partie des « Villages de pierre et d’eau », un label prisé dont font partie également d’autres villages charentais.

ars-en-ré
Au hasard d’une balade dans les ruelles ©isabel

Ars-en-Ré le village aux charmes incontestables

Niché entre océan et marais salants, ce lieu de villégiature a su garder une nature préservée. Aussi, que ce soit à pied ou à vélo, Ars-en-Ré vous dévoile tous ses charmes.

Tout d’abord, empruntez les ruelles et venelles et découvrez de bien jolies façades et maisons anciennes, telle la maison du Sénéchal, non loin de l’église Saint-Etienne datant de l’époque médiévale.

La maison du Sénéchal ©isabel

Ensuite, direction le joli port d’Ars-en-Ré, qui est le plus important port de l’île avec près de 550 places. C’est un endroit idéal pour prendre un verre ou se restaurer. De là, suivez le chemin en boucle du chenal jusqu’à la mer en longeant la multitude de marais salants.

le port d'ars en ré
Le port de plaisance d’Ars-en-Ré ©isabel

Puis, partez à la découverte des marais salants à pied ou à vélo et admirez la géométrie des bassins façonnés par les sauniers. Au fil des heures, la lumière joue avec les éléments et offre une palette de couleurs étonnantes. Et puis, si le métier de saunier vous intéresse, lisez l’article « Rencontre avec Emmanuel, saunier à La Couarde ».

ars en ré
Au hasard parmi les marais salants, l’or blanc s’accumule ©isabel

Et puis, comme nous sommes tout de même « à la mer », les plages à Ars-en-Ré vous invitent à la baignade et au farniente côté océan.

Le saviez-vous ?

Les habitants de Ars-en-Ré, s’appelle les Arsais(e). Cependant, on les surnomme également les « Casserons », nom des bébés seiches qui fréquentent les eaux de l’île de Ré et dont les habitants étaient friands.

L’église Saint-Etienne, son clocher tel un phare à Ars-en-Ré

Nul ne peut l’ignorer et d’où que l’on arrive, il s’impose. Et pour cause, le fameux clocher noir et blanc de l’église Saint-Etienne d’Ars-en-Ré est identifiable de loin. Du reste, on peut considérer que c’est un des édifices emblématiques de l’île de Ré.

ars-en-ré
L’église Saint-Etienne trône sur la place centrale d’Ars-en-Ré ©isabel

Mais avant tout, depuis des siècles, c’est un précieux repère pour les bateaux croisant au large de l’île de Ré. Effectivement, avec ses 40 mètres de hauteur, il fait office d’amer et est visible à près de 20 km à la ronde. En raison de quelques naufrages au large d’Ars, elle fut aussi la chapelle des marins. C’est pourquoi l’on peut voir deux ex-votos témoignant des naufrages.

Au centre du village, tout d’abord prieuré au VIème siècle, l’église Saint-Etienne se transforme au fil des siècles. D’architecture romane au XIIème siècle, le style devient gothique flamboyant au XVème siècle avec l’ajout de la flèche.

ars-en-ré
Tel un phare, la flèche de l’église Saint-Etienne sert de repère aux navigateurs, mais également aux cyclistes ©isabel

De par une architecture à la fois romane et gothique et son riche décor, elle est classée Monument historique en 1903.

Quant à sa restauration, l’église Saint-Etienne en a subi plusieurs, la dernière datant de 2019/2020 où de nombreux artistes se sont mobilisés pour récolter des fonds.

eglise saint étienne ars-en-ré
Un riche décor et trois autels richement décorés à l’intérieur de l’église Saint-Etienne

Alors sans hésitation, je vous invite à vous rendre à l’office de tourisme à Ars-en-Ré afin de vous renseigner sur les visites guidées, et notamment celles du clocher, d’où l’on a une vue magnifique sur le Fier et bien sûr, sur le phare des Baleines.

Le Fier d’Ars-en-Ré un labyrinthe de nature préservée entre terre et mer

Il y a bien longtemps, Ars-en-Ré, Loix et Les Portes en Ré étaient trois îles, qui avec le retrait de la mer se sont unifiées. C’est ainsi qu’au fil des siècles, les 800 hectatres du Fier d’Ars se sont formés.

Ce n’est qu’au XIème siècle que la main de l’homme a façonné durablement ce paysage. En effet, c’est avec le commerce du sel, « l’or blanc » d’alors, que les marais salants ont été créés, couvrant ainsi la quasi-totalité du Fier.

Aujourd’hui, gérée par le Conservatoire du littoral, cette baie, située entre Ars-en-Ré, Loix et Les Portes en Ré constitue une vaste étendue de nature préservée.

Vous ne manquerez pas la Réserve Nationale de Lilleau des Niges, gérée quant à elle, par la Ligue de Protection des Oiseaux. Faite de marais, vasières, banc de sable et d’eau, cette immense zone humide est propice à la nidification de plus de 330 espèces d’oiseaux. C’est aussi une halte hivernale privilégiée pour les oiseaux migrateurs, de quoi faire le bonheur des ornithologues. N’hésitez pas à pousser la porte de la « Maison du Fier », et participez aux sorties découvertes proposées par les guides.

réserve naturelle de lilleau de niges
L’aigrette ou le petit héron blanc à la recherche de quelques menus poissons ©isabel

Enfin, il ne faut pas oublier les huîtres ! De nombreuses claires façonnent également le Fier d’Ars, où sont élevées les fameuses Fines et Spéciales de Claires. Un endroit … l’Huitrière de Ré au Martray. Avec son distributeur automatique d’huîtres, vous pourrez en déguster 24h/24h.

Sous le soleil… la plage et le farniente à Ars-en-Ré

Face à l’océan Atlantique, une belle plage sauvage de sable doré vous attend. Comme sur beaucoup de plages charentaises il y a des roches plates et des galets. Mais pas de soucis, vous pourrez faire de jolis châteaux de sable ou lézarder à loisirs.

plage ars-en-ré
Face à l’océan, des kilomètres de plage bordés par un long cordon dunaire ©isabel

Et puis, si rester sur votre serviette durant des heures vous ennuie quelque peu, partez marcher ! A proximité, sur la digue du Martray, du Pas de Maisonneuve au Pas de la Foirouse, vous verrez deux anciennes cabanes de douaniers. Celles-ci, du XVII au XIXème siècle, abritaient les douaniers qui surveillaient la côte, les vols de poissons ou de coquillages. De plus, ils s’assuraient que les cargaisons de sel embarquées sur les navires étaient conformes.

ars-en-ré
La cabane du douanier résiste au temps qui passe… qu’en sera-t-il de sa décoration contemporaine ? ©isabel

Depuis Ars-en-Ré, partez à vélo découvrir les alentours

Grâce aux kilomètres de pistes cyclables qu’offre l’île de Ré, au départ d’Ars-en-Ré, vous aurez l’embarras du choix. Ci-dessous quelques destinations sympas pour un séjour sur l’île de Ré avec une durée moyenne.

  • Le phare des Baleines, Saint-Clément, 7 km, 30 mn
  • Saint-Martin de Ré, 14, 5 km, 1 heure
  • Les Portes-en-Ré, par les marais ou par la forêt, entre 8 et 9 km pour 45 mn
  • La Flotte, 19 km, 1h30
  • Le Bois-Plage, 14 km, 1 heure
  • La Couarde, 11,2 km, 45 minutes
  • Loix, 8.5 km, 45 mn
ars-en-ré
En piste pour quelques tours de roues le long des marais, avec en ligne de mire le clocher noir et blanc d’Ars-en-Ré ©isabel

Les petites infos utiles concernant Ars-en-Ré au vacancier que vous êtes

Se rendre à Ars-en-Ré :

ot ars-en-ré
L’office de tourisme d’Ars-en-Ré, place Carnot au centre du village ©isabel

Où poser ses valises ?

Evidemment, comme dans tous les villages réthais, vous trouverez de nombreuses locations de gîtes. Alors, ne pouvant vous en conseiller un en particulier, je vous invite à consulter les sites de référence pour trouver celui qui vous plaira le plus. Toutefois, je ne manquerais pas de vous en conseiller un, lors d’un prochain séjour à Ars-en-Ré.

Côté hôtels

Une maison d’hôtes exceptionnelle dans une ancienne demeure de charme, Les Clés d’Ars, au centre du village.
L’hôtel restaurant Le Clocher, également au centre du village au pied de l’église Saint-Etienne, vous propose des chambres décorées avec goût et un accueil chaleureux.

Côté camping

Un des campings le plus proche de la mer, le camping de la Combe à l’Eau, en toute simplicité, juste derrière la dune en pleine nature.
Pour un peu plus d’animations, mais pas trop, le camping Campiotel des Dunes. Une jolie piscine vous y attend.

 

 

En fait, pas d’hésitation, j’aime tout à Ars-en-Ré ! Et je ne m’en lasse pas. C’est un village où l’on se sent bien. En flânant dans les ruelles, il y a toujours quelque chose qui attire le regard. Un puit, une jolie venelle, un décor mural, des heurtoirs de porte aux formes singulières, un chat qui quémande une caresse…

ars-en-ré
Si vous êtes attentifs, vous ne manquerez pas d’observer de nombreux heurtoirs sur les portes d’Ars-en-Ré ©isabel

Si vous avez lu d’autres articles, vous avez compris que je suis gourmande. Donc, je vous conseille le Café du Commerce, face au port pour un déjeuner ou un dîner. Dans cette bâtisse plus que centenaire, vous êtes accueilli avec le sourire dans un décor marin. Quant aux plats, ils sont généreux, goûteux et aux saveurs du monde.

ars-en-ré
Le café du Commerce, une belle adresse pour un repas réussi sur le port ©isabel

Bien que les installations méritent quelques rénovations, je vous propose une pause détente au centre de thalassothérapie Côté Thalasso. Rien de tel qu’un bon massage pour repartir en forme.


Vos commentaires

Rédigez votre commentaire
Merci de donner votre nom