Bienvenue à Saint-Martin de Ré, la charmante et captivante « capitale » rétaise inscrite en 2008 au patrimoine mondial de l’Unesco.

Bordée par le pertuis Breton et à quelques encablures de la Vendée, la cité se situe dans la partie sud de l’île de Ré.

Comme chaque été, les visiteurs se pressent en nombre pour flâner dans les ruelles pavées et les venelles fleuries. En effet, pourvue d’un riche patrimoine historique, d’une animation constante autour du port avec restaurants et commerces, la cité fait partie des sites incontournables de l’île de Ré.

port de st martin
Vu du quai de la Poithevinière en toute fin d’après-midi

Dès lors que l’on franchi les fortifications et que l’on déambule dans la cité, indéniablement le charme opère. Ici, les maisons blanches aux volets bleus ou verts, les ruelles, l’environnement en général n’ont guère changé depuis des siècles. Vous y verrez d’anciennes maisons à colombages, de beaux hôtels particuliers, notamment du côté du port. Je vous conseille d’y aller tôt le matin ou en fin de journée pour en apprécier la belle lumière qui pare les façades des maisons.

saint martin de ré
Une des plus anciennes maisons à colombages de Saint-Martin

Flâneries pédestres au cœur de la cité

Avant tout, je vous conseille de garer votre voiture sur le parking extérieur de la ville. Les parkings à l’intérieur des remparts sont bien souvent complets, et tous payants. Et puis, un peu de marche ne fait de mal à personne, surtout quand on est en vacances et qu’on prend le temps.

Pour commencer, longez les remparts qui offrent de beaux points de vue sur le pertuis Breton, le port et l’ensemble de la ville en contre-bas.

rue commerçante st martin de ré
Une des rues principales où vous trouverez souvenirs et produits locaux dans les nombreux commerces

Ensuite, direction le port et ses quais animés où vous trouverez de quoi vous restaurer ou boire un verre, bien tranquillement installés à la terrasse d’un des nombreux restaurants.
De-là, après une petite pause, parcourez les rues sinueuses, ruelles et venelles de la cité. Protégé du vent, perdez-vous dans les ruelles et quittez les rues commerçantes très fréquentées. Vous vous retrouverez étonnement seul, loin de l’agitation constante du port.

De plus, prenez le temps d’apprécier les façades des maisons anciennes, les murs fleuris de roses trémières, les puits au détour d’une venelle. Tout ici invite à la flânerie.

Continuez votre déambulation vers le parc de la Barbette, au pied du phare de Saint-Martin. Ce poumon vert fait la joie des petits et des grands. Offrez à vos enfants une balade sur le dos du fameux Baudet du Poitou et ses légendaires culottes, ils adoreront. Par ailleurs, vous trouverez également une aire de jeux, une aire de pique-nique, un carrousel et un mini-golf.

parc de la barbette saint martin de ré
Dans le parc de la Barbette au pied du phare, balade avec le célèbre âne culotté

Tout connaître sur l’histoire de Saint-Martin de Ré et de l’île de Ré

Sans nul doute, c’est au Musée Ernest Cognacq qu’il faut vous rendre si vous êtes curieux du passé rétais. Connaissez-vous Ernest Cognacq ? Eh bien c’est le fondateur du célèbre magasin « La Samaritaine ».

Le musée d’art et d’histoire est situé dans le très bel Hôtel particulier de Clerjotte bâti au XVème siècle et classé aux Monuments Historiques en 1929.
Les expositions vous permettront de découvrir le riche passé de l’île de Ré, l’histoire du bagne, des fortifications, des livres anciens et bien d’autres trésors.

Par ailleurs, un parcours ludique et des ateliers sont proposés aux enfants durant les vacances.

Les sites emblématiques de Saint-Martin de Ré

Les fortifications, des étoiles de pierre signées Vauban

Haut lieu stratégique lors de la guerre de Cent ans, anglais et français se disputent l’île de Ré. Au fil des ans, Saint-Martin de Ré ne cesse d’être attaqué.

Plus tard, tandis que l’arsenal de Rochefort est en plein développement, Louis XIV ordonne que Saint-Martin de Ré soit fortifié.

En effet, un projet de grande envergure est mené pour défendre la zone militaire. Ainsi, que ce soit sur l’île de Ré, l’île d’Oléron, l’île d’Aix ou à proximité de l’embouchure de la Charente, des citadelles et des forts sont construits. L’un des plus connus, le Fort Boyard.
Encore une fois, l’ingénieur architecte militaire Sébastien Le Prestre dit Vauban est chargé de la fortification de ce site stratégique dès 1681.

plan des fortifications de saint martin de ré
Plan des fortifications de Saint-Martin au XIIIème siècle. Musée Ernest Cognacq

Les plans de Vauban prévoient de construire une large enceinte tout autour de la cité. D’autre part, en cas d’invasion, ce dispositif doit permettre d’accueillir en plus des 2000 habitants de Saint-Martin, la population de l’île, soit environ 16000 individus et leur bétail.
Saint-Martin de Ré se voit donc pourvu d’un mur d’enceinte en demi-lune, incluant le port et d’une citadelle. Ce sont près de 14 kilomètres de murs qui sont élevés. Avec ses fossés encerclant la ville, ses murs d’une épaisseur de deux mètres et d’une hauteur de 8 mètres, la ville est dotée d’une impressionnante défense.

Saint martin de ré
Vue des fossés encerclant la cité, devant la porte des Campani, principale entrée des fortifications

Aujourd’hui, l’enceinte est quasiment intacte et vous pouvez en faire le tour comme bon vous semble. Toutefois, des visites commentées sont organisées par le bureau d’informations touristiques de Saint-Martin tous les mardis à 10h30 de juin à septembre et pendant les vacances. Cependant, sous réserve qu’un groupe soit constitué, la visite est possible toute l’année les mardis.

La citadelle, de l’antichambre du bagne à la prison centrale la plus grande de France

C’est sous Louis XIII qu’une première citadelle est élevée en 1625. Elle fut démantelée après la victoire des catholiques sur les forces anglaises en 1628.
A l’écart du bourg, mais reliée au mur d’enceinte, c’est sur l’ancien emplacement de l’ancienne citadelle qu’est bâtie la nouvelle en 1690. De forme carrée comprenant 4 bastions, celle-ci est également dotée d’un mur d’enceinte en forme d’étoile et d’un fossé. La citadelle doit pouvoir abriter une garnison de près de 2000 soldats. C’est un chantier colossal.

citadelle de saint martin de ré
Point de départ vers le bagne, le petit port abrité jouxtant une des portes de la Citadelle.

Tout d’abord ouvrage militaire dédié à la défense de l’arsenal de Rochefort et à la protection des Rétais, la citadelle est transformée pour accueillir les détenus en partance pour le bagne. Ainsi, de 1873 à 1938, ce sont près de 100 000 condamnés aux travaux forcés qui y transitèrent. De là, dans le petit port de la citadelle, après parfois des mois de détention, ils embarquaient à bord de bateaux à destination des bagnes de Guyane ou de Nouvelle Calédonie.

Par ailleurs, en arrivant des remparts vers la citadelle, soyez attentif. En effet, sur les murs, sont gravés des noms et des dates qui témoignent de l’histoire du lieu. Quant à l’identité des auteurs… ce sont principalement des soldats.

saint martin de ré
Emouvants témoignages de ces soldats qui sont passés par la Citadelle de Saint-Martin de Ré

Aujourd’hui, la citadelle transformée en prison, est la centrale pénitentiaire la plus importante de France. Elle accueille jusqu’à 500 détenus et est le principal employeur de l’île avec près de 300 employés. Vous l’aurez compris, à moins d’y être incarcéré, il est bien évidemment impossible de visiter la citadelle.

Le saviez-vous ?

Des détenus célèbres sont passés par la prison de Saint-Martin de Ré. Parmi eux, Alfred Dreyfus, Guillaume Seznec ou bien encore Henri Charrière dit Papillon.

L’église Saint-Martin, prenez de la hauteur pour une vue à 360°

Etes-vous prêt à grimper 117 marches dans un escalier exigu pour admirer une vue imprenable à 360 ? Eh bien prêt ou pas, je vous conseille vivement de monter dans le clocher carré de l’église Saint-Martin, vous ne le regretterez pas.

Egligse saint martin de ré
L’église Saint-Martin, un mélange de styles retraçant les époques au fil des reconstructions

L’édifice religieux

Dominant la ville, l’église est l’édifice le plus élevé de Saint-Martin de Ré. Des vestiges de l’ancienne église romane du XIème siècle il ne reste rien. Elle a été maintes fois détruite au cours des siècles, par les guerres de religion au XVIème ou par les bombardements de la place forte par les troupes anglo-hollandaises au XIIème siècle. Cependant, l’église est reconstruite à chaque fois. Ainsi, du style roman, au style gothique, en passant par les fortifications de l’édifice, il reste aujourd’hui, quelques vestiges de chaque époque.

Par deux fois, l’édifice est inscrit aux Monuments Historiques. Tout d’abord en 1903 pour ses vestiges les plus anciens notamment les fortifications. Puis en 1997 pour le reste l’ensemble du bâtiment.

N’hésitez pas pénétrer à l’intérieur de l’église, c’est une visite à ne pas manquer En effet, les vitraux, rétables baroques, ex-votos, peintures retracent bien les décors des églises de la Charente-Maritime au fil des siècles et sont de belle qualité.

intérieur église saint martin de ré
L’église Saint-Martin de Ré avec son choeur coloré

La tour carrée, un clocher « observatoire » singulier

C’est au XVIIIème siècle que le clocher est reconstruit en forme de tour carrée de type néoclassique à la suite de l’écroulement du précédent.
Pour accéder à la terrasse, il vous faudra donc emprunter un escalier en bois exigu et très pentu. Et c’est au premier étage que vous devrez vous acquitter d’un billet pour poursuivre votre ascension jusqu’au sommet. Mais franchement, n’hésitez pas, ça vaut vraiment le coup.

saint-martin de ré
Durant votre ascention vers l’observatoire, prenez le temps d’admirer les trois imposantes cloches

En grimpant, vous pourrez admirer la très belle charpente cossue qui soutient les trois imposantes cloches. Attention, gare aux oreilles si les cloches se mettent à tinter pendant votre ascension.

st martin
Vues d’en haut, les belles maisons charentaises se découvrent

C’est donc tout en haut, sur la terrasse observatoire de la tour carrée que vous admirerez la superbe vue à 360° de Saint-Martin de Ré. De là-haut, avec la mer en toile de fond et ses terrasses fleuris, la cité de Vauban s’offrira à votre regard.

saint martin de ré
Vestiges de l’ancienne flèche de l’église Saint-Martin

L’observatoire est accessible de 10h à 23h l’été et de 10h au coucher du soleil le reste de l’année. Pour moi, le meilleur moment, c’est une ou deux heures avant le coucher du soleil, la luminosité y est magique. Cerise sur le gâteau… gardez votre ticket ! Ainsi vous pourrez y revenir quand bon vous semble durant une année. Alors pourquoi ne pas revivre l’expérience à la nuit tombée ?

port de saint martin de ré
Un panorama à 360° sur le joyau de la Charente-Maritime vous attend à l’observatoire du clocher de l’église Saint-Martin

Le joli petit port de Saint-Martin de Ré, la destination phare des visiteurs

Ce situant au centre du village, le port de Saint-Martin est un lieu privilégié et attrayant pour les visiteurs. En effet, bordé d’anciennes maisons charentaises du XIIème et XIIIème siècles, de magasins, de terrasses, de restaurants, l’activité y est constante en haute saison. En basse saison, même si l’activité est moindre et l’animation discrète, il est bien agréable de s’y rendre pour profiter du calme des lieux.

phare de saint martin de ré
Le phare de Saint-Martin de Ré

De configuration atypique, le port est doté d’un îlot central qui offre un autre regard sur la ville. A mon avis, c’est l’endroit idéal pour boire un verre en toute fin d’après-midi et profiter de la belle luminosité sur les façades des maisons.

Dès le XIIème siècle, le port de Saint-Martin est un port actif. Mais c’est à partir du XVIIème siècle qu’il prend son essor. C’est grâce notamment aux échanges avec les Pays-Bas, les Antilles et le Canada que son activité commerciale devient prospère. L’exportation du sel et du vin et l’importation d’épices font la fortune des négociants qui investissent dans de beaux hôtels particuliers.

st martin de ré
Le port de plaisance, ses quais, ses cafés, restaurants et commerces

Protégé derrière les remparts de la cité, le port de Saint-Martin est aujourd’hui tourné essentiellement vers le tourisme de plaisance. Ainsi, près de 220 bateaux qui peuvent y être accueillis dont 50 pour les plaisanciers de passage.

Cependant, une partie du port est dédiée aux bateaux de pêche encore en activité. En effet, cette activité victime de la sur-pêche et des restrictions toujours plus lourdes s’est vue déclinée au fil des années. Toutefois, le patron pêcheur du « Jemapa » vous donne rendez-vous pour de la vente directe à bord en fin de journée.

En quelques tours de roues, votre vélo vous mènera à Saint-Martin de Ré

Avec 110 kilomètres de pistes cyclables, l’île de Ré est le royaume du vélo. Alors laissez votre voiture au parking et enfourchez votre bicyclette pour vous rendre à Saint-Martin. De plus, c’est un bon moyen pour profiterez de la nature environnante, des marais salants et des vignes. La carte des pistes

A quelques tours de pédales de Saint-Martin de Ré

  • Jusqu’à 5 kilomètres : Le Bois-Plage, 3.6 km – La Flotte, 4.6 km
  • De 5 à 10 kilomètres : La Couarde, 7 km – Rivedoux, 8.8 km – Sainte-Marie, 9.7 km
  • De 10 à 15 kilomètres : Loix, 10.3 km – Le pont, 10.3 km – Ars en Ré, 14.3 km
  • Au-delà de 15 kilomètres : Saint-Cément, le phare des Baleines, 19.3 km – Les Portes, 22 km

Les locations de vélos à Saint-Martin de Ré

Les vélos de Mathilde 
Cycland
BeachBikes
La Maison des Vélocipèdes sur l’îlot du port

Envie de vous restaurer ou de prendre un en-cas ?

A Saint-Martin de Ré, les restaurants ne manquent pas. Vous trouverez toujours un établissement qui vous convient, que ce soit une crêperie, un snack, une brasserie ou un restaurant gastronomique. Bien sûr la plupart des restaurants se situent sur le port, mais d’autres vous attendent dans les rues adjacentes, alors n’hésitez pas à quitter l’effervescence du port pour plus de tranquillité.

Pour ma part, j’aime le Bistro du Marin, quai Nicolas Baudin pour sa carte et son ambiance.

st martin de ré
Il fait chaud dans la file d’attente de La Martinière, les gourmands patientent

Et côté gourmandise, je ne cesse de retourner à La Martinière. Ce glacier qui offre une quantité incroyable de parfums aux saveurs étonnantes est un incontournable.  Toutefois, ne soyez pas trop pressé pour déguster votre glace, en haute saison l’attente est parfois interminable. Ne manquez pas non plus, leurs gaufres, elles sont à tomber, alors au diable les régimes, vous êtes en vacances…

Où posez ses valises ?

Saint-Martin de Ré est un haut lieu touristique sur l’île de Ré, aussi, les prix des hôtels et locations de vacances flambent à la haute saison. En conséquence, je ne peux que vous conseiller de poser vos valises à l’extérieur de l’enceinte, voire à quelques kilomètres à vélo.

Pour ma part, j’ai eu la chance de séjourner deux nuits dans le sublime hôtel « Le Clos Saint-Martin », ce moment restera inoubliable pour moi. Cet hôtel de luxe est magnifique et propose spa et massages. Mais je ne vais pas vous le cacher, le coût n’est pas à la portée de toutes les bourses. Toutefois, à évènement exceptionnel, cadeau exceptionnel…

  • La résidence Pierre et Vacances à Saint-Martin, une valeur sûre.
  • L’hôtel Les Colonnes sur le port, entièrement rénové, son emplacement sur le port en fait un endroit idéal pour profiter de la ville.
  • Le camping municipal de Saint-Martin à l’intérieur des remparts peut être une bonne solution. Emplacements et locations de mobil-homes.
  • Le camping Sunélia au Bois-Plage dans lequel j’ai séjourné. Il suffit d’une vingtaine de minutes pour vous rendre sur place. Il dispose d’un accès direct à la plage et de deux piscines (intérieure, extérieure).

Côté pratique :

Retrouvez toute l’actualités de l’île de Ré avec le journal rétais « Le Phare de Ré » dont les bureaux se trouvent à Saint-Martin

st martin
Au hasard des promenades dans les ruelles et venelles

 

 

Sans hésitation, je mets Saint-Martin de Ré dans mes coups de cœur. Ce village typiquement rétais est vraiment un lieu au charme certain.

J’adore l’atmosphère des lieux, surtout en basse saison ou au printemps quand les roses commencent à envahir ruelles et venelles.

En été, le nombre de visiteurs est important, mais c’est aussi ce qui fait le charme de Saint-Martin. C’est pourquoi, j’apprécie le port où il règne une belle animation et où les gens semblent heureux d’être là.

Si vous avez envie d’échapper à l’animation ambiante, quittez les rues principales et retrouvez presque seul dans les venelles. Le regard y est toujours attiré par un détail ornemental sur un mur, un puits au fond d’une ruelle ou une jolie porte. Laissez-vous aller à une errance poétique.

le port de st martin
Aucune envie de repartir de ce lieu

Pour finir, j’aime :

  • Le charme désuet des venelles
  • Flâner sans but précis au hasard des rues
  • M’installer à la terrasse d’un café et regarder les passants
  • Savourer une glace de chez La Martinière, même si l’attente sous le soleil est interminable
  • Le coucher du soleil du haut des remparts sur le bastion ouest ou du haut du clocher, un must