Les plages d’Oléron et leurs kilomètres d’étendues de sable fin sont sans nul doute parmi les plus belles plages de la Charente Maritime. Du reste, les vacanciers ne s’y trompent pas et viennent nombreux chaque été fouler le sable des plages oléronaises.

Avec 100 kilomètres de littoral, l’île d’Oléron vous offre pas moins de 25 plages pour satisfaire vos envies de baignade ou de sports nautiques. En effet, la diversité des plages est l’atout majeur d’Oléron. Aussi, qu’elles soient face à l’océan Atlantique ou au continent vous trouverez toujours LA plage où poser votre serviette.

La pointe de Gatseau tout au sud de l’île d’Oléron ©OT Marennes-Oléron

Sauvages, bordées de cordons dunaires, face à l’océan ou au continent, les plages d’Oléron vous offrent des étendues de sable fin à perte de vue. Certaines sont plus propices à la baignade en famille alors que d’autres sont dédiées aux sports de glisse.

Côté ouest face à l’océan, les plages d’Oléron sauvages et sportives

Rien de tel que de venir de ce côté de l’île pour admirer les somptueux couchers de soleil. Là, vous verrez de très beaux ciels rougeoyants, des nuages roses et le soleil rouge tomber dans l’océan.

plage d'oléron
Coucher de soleil de novembre vu de La Cotinière, il faisait froid ce soir là, mais c’était sublime ©isabel

Mais, de par leurs situations face à l’océan, la plupart des plages de l’ouest oléronais sont soumises aux éléments. De fait, battues par les vents et avec des vagues aux forts rouleaux, elles sont parfois dangereuses et propices aux baïnes. Aussi, il est préférable de se mette à l’eau dans les zones surveillées par les pompiers sauveteurs nautiques.

Le saviez-vous ?

Qu’est-ce qu’une baïne ? Grâce à la vidéo, « Le Monde de Jamy » vous saurez tout sur ce danger sournois du littoral atlantique.
Mais pas de panique, on trouve aussi des plages un peu plus abritées, dans de très belles baies face à l’océan.

Les plages d’Oléron au nord-ouest

Dans cette partie de l’île, les plages sont bordées par un long cordon dunaire qui leur donne tout leur charme. Ici le côté sauvage de la « Lumineuse », le joli surnom de l’île d’Oléron, fait de ces plages des lieux uniques et pittoresques.

Non loin du phare de Chassiron, se trouve une jolie baie sur les communes de Saint-Denis d’Oléron et Saint-Georges d’Oléron. Là, les plages de Chaucre, des Seulières et des Huttes offrent une eau limpide et du sable fin tout en pente douce. Ici, par temps calme il fait bon se baigner, mais gare à la houle qui peut se lever rapidement et donner de forts courants.

Plus au sud, les plages des Sables Vigniers, des Bonnes et de Domino sont tout aussi belles.

En ce qui me concerne, la plage des Huttes est ma préférée des plages d’Oléron. Par ailleurs, cette baie est un des spots de glisse privilégié pour le surf et le kite-surf. C’est dire si le vent souffle ici, à la pointe de l’île d’Oléron.

Plus en détails :

Plage des Huttes : Très belle plage sauvage au sable fin.

plages d'oléron
La belle plage des Huttes proche tournée vers l’océan et sauvage ©isabel

Plage des Seulières : Dans le prolongement de la plage des Huttes, sable fin et dune.

 

plages d'oléron
Dans la continuité de la plage des Huttes, la plage des Seulières est tout aussi belle vue d’en haut ©isabel

Plage de Chaucre : Plage de sable et rochers à marée basse

 

Plage de Domino : Plage de sable et rochers à marée basse

 

Plages des Bonnes et des Sables Vigniers : Plages de sable idéales pour les familles. Les rochers aux deux extrémités de la baie profiteront aux petits explorateurs.

plages d'oléron
La plage des Sables Vigniers dans une jolie baie ©isabel

Les plages d’Oléron du centre-ouest

Sur Saint-Pierre d’Oléron, La Cotinière, Saint-Georges d’Oléron et Dolus-d’Oléron, les plages ne disposent que d’un étroit ruban de sable fin. En effet, les rochers sont vite présents dès lors que la marée descend. C’est ce qui fait également leur attrait, puisque chacun peut y pratiquer ses activités favorites, tel le farniente au soleil ou la pêche à pied.

Pour ma part, j’aime beaucoup la baie de La Perroche avec la plage de la Rémigeasse. Ici, les rochers font place au sable fin ce qui est plutôt agréable pour les pieds… Toutefois, sur La Perroche, les bateaux de l’école de voile occupent une bonne partie de la plage. Pour autant, on ne s’ennuie pas à les regarder évoluer.

Plus en détails :

La Biroire et la Ménounière : La baignade y est difficile à marée basse puisque de nombreux rochers sont présents.

Juste un étroit ruban de sable fin pour les plages de La Ménounière et de La Biroire ©isabel

Plage de La Cotinière : 

plages d'oléron
Facile d’accès la plage urbaine de La Cotinière avec ses commerces à proximité ©isabel

Plage de Matha : Baignade uniquement à marée haute à cause des nombreux rochers.

 

Plage de La Perroche : Nichée dans la baie du même nom une belle plage de sable

plages d'oléron
La baie de La Perroche magnifique vue du ciel ©isabel

Plage de la Rémigeasse : Dans la mêmes baie que la Perroche, cette jolie plage familiale au sable fin est agréable et bordée d’une belle dune. C’est également un spot de surf et kitesurf.

plages d'oléron
Contigüe à la plage de La Perroche, La Rémigeasse s’étire le long de la dune ©isabel

Les plages du sud-ouest

Sur les communes de Vert-Bois, Grand-Village et Saint-Trojean et jusqu’au bout du bout de l’île au sud, s’étire sur des kilomètres une immense plage de sable fin. Bordée d’un cordon dunaire interminable et de la magnifique forêt domaniale de Saint-Trojean, l’océan s’impose à vous dans toute son immensité.

Là, nous sommes face à l’ouest dans le prolongement de la côte sauvage sur le continent et, hors saison, on pourrait se croire seul au monde. Ici, pas de rempart contre le vent et la houle, la baignade y est dangereuse et les baïnes nombreuses. Il faut donc être prudent et respecter les zones de baignade surveillée surtout avec les enfants.

De fait, l’interminable ruban de sable fin, fait de ces plages le paradis du char à voile, du surf et du kite surf.

Plus au sud, vers la pointe de Gatseau, la baignade est interdite. Ici, fouettée par les vents et les assauts de l’océan, l’érosion y est intense et chaque tempête d’hiver a raison de quelques mètres de dunes.

Face à la presqu’île d’Arvert, bordée par le pertuis de Maumusson et l’océan, la pointe de Gatseau, tout au sud de l’île d’Oléron ©isabel

Plus en détails :

Plage de Vert-Bois : Du sable rien que du sable

 

Grande plage ou plage de la Giraudière : Du sable, de la dune et de la forêt à profusion

plages d'oléron
De la Grande plage de Saint-Trojean à celle de Vert-bois, un ruban de sable fin à perte de vue bordé par la dense forêt de Saint-Trojean  ©isabel

Pour une balade insolite, empruntez le P’tit train de Saint-Trojean d’avril à septembre. Celui-ci vous mène au travers de la pinède de Saint-Trojean à la plage de Maumusson, au sud de la Grande plage. C’est une jolie balade nature.

La pointe sud côté continent tout en douceur

De ce côté de l’île face à la presqu’île d’Arvert donc au continent, les vents s’apaisent. Les deux plages sont de sable.

Dans la baie de Gatseau se trouve une bien jolie plage. Celle-ci est également desservie par le P’tit train de Saint-Trojean.

J’adore cet endroit paisible bordé de pins où les eaux sont tranquilles. De plus, la vue sur le continent y est superbe. En face, de l’autre côté du pertuis de Maumusson se trouvent Ronce-Les Bains et les plages de l’Embellie et du Galon d’Or.

Plus en détails :

Plage de Gatseau : Plage ombragée avec une belle aire de pique-nique

 

plages oleron
La plage de Gatseau, belle et tranquille à l’ombre des pins ©isabel

Petite plage : Plage urbaine de Saint-Trojean avec une jolie promenade et une vue imprenable sur le viaduc d’Oléron. Baignade uniquement à marée basse mais loin…

 

Côté est face au continent

Entre le pont d’Oléron au sud et le phare de Chassiron sur la pointe nord, le littoral se partage. En effet, la moitié sud est un vaste espace dédié à l’élevage des huîtres alors que la moitié nord est balnéaire. En fait, on peut dire que du viaduc jusqu’à Boyardville, il ne faut pas compter trouver des magnifiques plages de sable fin. C’est là aussi la richesse et la diversité de cette belle île.
Les plages d’Oléron situées de ce côté de l’île sont pour la plupart abritées du vent.

Le quart sud-est du Château d’Oléron à Fort Royer

Eh bien, c’est sur cette portion du littoral que se trouvent les cultures des fameuses huîtres Marennes-Oléron. A perte de vue s’étendent les claires, bassins d’affinage des huîtres et les marais salants. Ici, à part au Château d’Oléron, peu de place pour le baigneur que vous êtes. De plus, à marée basse, les fonds sont assez vaseux et peu avenants. Donc ce n’est franchement pas l’endroit idéal pour venir faire trempette…

Mais de là, face à la réserve naturelle d’oiseaux de Moëze Oléron, observer les oiseaux est un moment bien sympa. Et puis, vous aurez une vue imprenable sur le continent avec au loin, l’île Madame et l’estuaire de la Charente. Alors, tout n’est pas perdu !

Toutefois, au Château d’Oléron, se trouvent deux plages proches du camping municipal et de l’aire de camping-car.

Plage du Mail : Des remparts de la citadelle jusqu’à l’aire de camping-car avec vue sur le viaduc et le Fort Louvois. Baignade possible à marée haute. Ici, les petits seront en sécurité.

 

plages d'oléron
Par de-là les remparts de la Citadelle d’Oléron, la plage du Mail

La plage de la Phibie : qui est un plan d’eau de mer artificiel offre un bel espace de détente et d’activités pour tous. L’eau y est renouvelée à chaque grande marée.

 

Les plages d’Oléron à partir de Boyardville

C’est à Boyardville que les belles étendues de sable fin débutent et s’étirent le long de la forêt des Saumonards. De-là jusqu’à Saint-Denis d’Oléron, elles vous offrent leur plus beaux atours et des panoramas superbes. Ainsi, vous pourrez admirer au loin, le Fort Boyard, La Rochelle, l’île d’Aix ou bien encore l’île de Ré.

La plage de Boyardville : Avec sa vue imprenable sur le Fort Boyard et l’île d’Aix, c’est une plage de sable aux eaux tranquilles, parfaite pour les familles.

les plages à Oléron
De la plage de Boyardville, le Fort Boyard attire les regards ©isabel

Les Saumonards : Face au pertuis d’Antioche, à l’île de Ré et à l’île d’Aix, c’est une des plus belles plages oléronaises. De plus, ces eaux calmes, limpides et d’un beau bleu invitent à la baignade. Pour un peu, on pourrait se croire sous les tropiques. Quant à la forêt des Saumonards elle lui offre un bel écrin.

 

La Gautrelle : Identique à celle des Saumonards, vous serez tout aussi séduits par la vue la couleur de l’eau.

plages d'oléron
Des eaux presque turquoises,  une forêt immense et des dunes sauvages, le sable doré s’étire de la plage des Saumonards à celle du Foulerot ©isabel

Foulerot : Quand on aime on ne compte pas, on poursuit la longue bande de sable fin bordée par la forêt des Saumonards jusqu’au port de plaisance du Douhet.

plages d'oléron
Juste après le port de plaisance du Douhet, la plage de Foulerot ©isabel

Les plages de La Brée :

Trois plages de sable fin vous attendent à La Brée, celles des Boulassiers, Malaiguille et Planginot.

Plage de Planginot : la grande plage de La Brée avec ses jolies cabines de bains colorées qui lui donnent un charme certain. De plus, abritée du vent et bordée de pins, c’est un bel endroit pour les familles. Aire de jeux pour les enfants.

La Brée et sa jolie plage est parfaite pour les familles ©isabel

Les plages de Saint-Denis d’Oléron

La Boirie : La plage principale de Saint-Denis, juste à côté du port de plaisance. C’est LA plage carte postale de l’île d’Oléron. En effet, l’alignement de ses cabines de plage aux couleurs vives fait le bonheur des photographes et des peintres. Abritée du vent, proche de l’animation estivale et des commerces c’est une parfaite pour les familles.  Aire de jeux pour les enfants.

plages d'oléron
Une plage incontournable du nord de l’île d’Oléron, la plage de la Boirie et ses cabines de bains colorées ©isabel

Plage de Soubregeon : Proche du village, c’est la plus au nord de l’île d’Oléron avant le phare de Chassiron et face au pertuis d’Antioche. Beau panorama sur l’ile de Ré.

plages d'oléron
Soubregeon, une plage de sable exposée au vent. Au loin, le phare de Chassiron ©isabel

Les plages d’Oléron dédiées aux naturistes

Le naturisme, c’est sans doute se connecter pleinement à la nature en toute liberté. Déjà cette philosophie de vie faisait des adeptes au XIXème siècle. On la dénommait alors le naturisme gymnosophie, ou la sagesse du nu.

Alors, vous qui vous adonnez au naturisme, ne soyez pas trop déçus, car seuls trois sites sont autorisés à cette pratique. Toutefois, consolez-vous car ces trois emplacements dédiés sont sur les plus belles plages d’Oléron en pleine nature.

La plage des Saumonards en direction de la Gautrelle

La Grande plage ou de la Giraudière de Saint-Trojean.  Deux sites, un vers Grand-Village et l’autre plus au sud vers la pointe de Gatseau.

Infos pratiques globales

  • Toutes les plages sont accessibles en vélo. Téléchargez la carte des pistes cyclables d’oléron
  • La plupart sont interdites aux chiens pendant la saison et quand c’est autorisé, nos amis les bêtes doivent être tenus en laisse. Se référer aux arrêtés municipaux de chaque commune et aux panneaux à l’entrée des plages. Ou bien rendez-vous sur le site Peuple Animal
  • Les horaires des marées
  • Trouvez un camping où planter sa tente, installer sa caravane ou son camping-car en pleine nature au plus près de la mer grâce à Eurocamping
  • Avant de vous lancer à l’eau, regardez les drapeaux disposés par les sapeurs pompiers sauveteurs au niveau des postes de secours.

 

 

 

Voilà, je crois avoir fait le tour des plages d’Oléron et j’espère que vous y trouverez votre bonheur. Pour ma part, je pense que côté plages, la « Lumineuse » n’a rien à envier aux plages du continent ou de l’île de Ré.

J’aime particulièrement les plus sauvages, celles où l’on est en harmonie avec la nature. Donc, mes préférées, la plage des Huttes, la plage des Saumonards et bien sûr la Grande plage de Saint-Trojean. J’ai tout de même un coup de cœur pour la plage de Gatseau pour son côté chaleureux à l’abri des pins et du vent.

Pour les photos aériennes, je remercie Christian mon mari qui m’encourage à poursuivre l’écriture de mes articles.

Votez pour cet article !
4 votes - Note : 5/ 5

Vos commentaires

Rédigez votre commentaire
Merci de donner votre nom