Le nom de Coronavirus est le mot qui est sans doute le plus utilisé en cette période. Il est sur toutes les bouches et dans tous les esprits à travers le monde. Aussi, il est donc peu probable que quiconque ne soit pas au courant.

La Charente-Maritime terre de confinement face au Coronavirus

Alors que le Covid-19 se propage inexorablement en France chacun essaie de se protéger, chez soi ou ailleurs. Ainsi, ce sont près de 4000 français qui ont choisi de s’exiler en Charente-Maritime dans leurs résidences secondaires, notamment sur l’île de Ré. En effet, le département enregistre un afflux important de population en direction des îles de l’archipel charentais et de son littoral. Cette arrivée massive de population peu disciplinée face au confinement a engendré une inquiétude notoire chez les charentais. En conséquence, les élus ont pris des arrêtés interdisant l’accès aux plages, plans d’eau, dunes, pistes cyclables et autre espace public sur la Charente-Maritime.

Sur l’île de Ré, hormis l’accès aux plages et pistes cyclables, quid des magasins d’alimentation avec leur stock de basse saison, des médecins moins nombreux qu’à la saison estivale… Cet afflux de bouches supplémentaires à nourrir et éventuellement à prendre en charge médicalement n’est pas anodin et demande une organisation expresse.

Personnellement, je peux comprendre tout à fait ce besoin de partir de chez soi quand on habite en ville dans un appartement. On aspire à prendre de la distance face au risque de contamination, de vivre au grand air pour protéger sa famille. Mais il ne s’agit pas de vacances et j’ai vraiment l’impression que beaucoup de personnes ont pris un peu trop à la légère la mise en confinement. Les migrations de population entraînent fatalement avec elles la migration du Coronavirus.

De fait, les personnes atteintes par le Covid-19 en guérissent à 98% selon les scientifiques, mais cela n’empêche pas la peur de s’installer. Et puis, c’est grâce au confinement que les hôpitaux et le personnel médical qui travaille sans relâche seront je l’espère en capacité d’accueillir les malades.

Confinée et sereine face au Coronavirus, enfin… presque !

En fait, je mesure l’immense privilège de vivre en maison avec jardin à la campagne. Car, c’est sans mal que je peux imaginer les familles vivant en ville, dans un 50m² avec deux enfants. Le confinement doit être tellement difficile à gérer au jour le jour.

Pour ce confinement, nous sommes donc trois à la maison, mon conjoint et une de mes filles. Donc c’est à trois que nous avons concocté un programme « confinement » tant sur les menus que sur les activités. Pour ma part, je suis en partie en télétravail, donc chaque jour j’aurai des tâches à effectuer. Par ailleurs, je n’ai plus d’enfant scolarisé, donc pas d’enseignement à la maison.

Notre programme en quelques points :

  1. Faire un point sur les provisions. Sur ce point, c’est plutôt bien car par habitude, j’ai toujours un peu de réserve dans les placards.

    Bien manger avec le coronavirus
    Répertorier les produits alimentaires disponibles dans le placard
  2. Etablir un menu sur une dizaine de jours qui plaise à tout le monde. Fini le « qu’est-ce qu’on mange ? »
  3. Cuisiner ensemble ou à tour de rôle
  4. Faire la liste des jeux auxquels on a envie de jouer
  5. Effectuer tous les petits travaux de la maison que l’on reporte toujours au lendemain sans jamais les entreprendre
  6. Inviter virtuellement ses amis, sa famille, via Messenger, Skype ou tout autre application pour un apéritif, un repas, un jeu… etc
  7. Rester en forme avec une séance de sport d’une demi-heure tous les matins

    Gym et coronavirus
    Se maintenir en forme pour combattre le Coronavirus rien de tel que des pompes…
  8. Se replonger dans un livre ou en télécharger de nouveaux
  9. Ecouter de la musique et pourquoi pas danser, ça fait du bien tant au moral qu’à l’organisme
  10. Par choix, nous ne regardons plus la télévision et l’antenne ne fonctionne plus… mais avec internet il y a pléthore de replay, de films, de documentaires ou de concerts à regarder
  11. Le printemps est arrivé, alors jardinons puisqu’on a la chance d’avoir un jardin
  12. Parler le moins possible du Coronavirus dans la journée entre nous. Pour se faire, nous avons instauré une cagnotte où chacun met 2€ à chaque fois qu’il prononce le mot. A la fin du confinement, le gagnant remporte la mise
  13. S’accorder du temps pour s’occuper de soi sans culpabiliser

Voilà, ces quelques idées peuvent paraître dérisoires aux yeux de certains. Cependant, elles sont importantes pour moi. En effet, rester confinés à la maison est déjà une épreuve en soi, alors plutôt que subir, essayons de gérer cette période le mieux possible. Soyons acteur de notre confinement. C’est sans doute facile à dire, mais essayons au moins de ne pas nous enfoncer dans le pessimisme.

Idée de pause gourmande pour oublier un peu le Coronavirus avec les enfants

Un peu de légèreté tout de même car la vie continue comme on dit.
Alors que je n’avais plus trop de desserts à proposer, ce matin, j’ai cuisiné de délicieux rochers coco.

Vous connaissez ? Certes ce n’est pas une spécialité charentaise, mais c’est très bon. De plus, si vous avez des enfants, ils seront ravis de cuisiner leur goûter eux-mêmes.

Avec quoi ?

  • 110 g de sucre glace
  • 100 g de noix de coco râpée
  • 2 blancs d’œufs
  • 1 sachet de sucre vanillé

Comment ?

Mettre tous les ingrédients dans un grand bol. Bien pétrir à la fourchette.
Former des petits tas à l’aide de deux cuillères à café et les disposer sur une feuille de papier cuisson. Faire cuire environ 10 minutes à 190°C. Retirer du four dés que les rochers sont dorés, ils doivent restés tendres à l’intérieur.

douceur pendant le coronavirus
Se faire plaisir remonte le moral, alors n’hésitez pas à être gourmand. Au diable les régimes !

Vous pouvez également ajouter quelques pépites de chocolat à la préparation.

Pour finir, avec les deux jaunes d’œufs non utilisés, faites une crème au chocolat ! Et puisque nous sommes en Charente-Maritime, ajoutez-y un trait de Pineau ou de Cognac, les gourmands vous diront merci.

Voilà, j’espère que vous ne me tiendrez pas rigueur de cette petite pause gourmande. Cela donne du baume au coeur.

Se tenir informé sur l’évolution du Coronavirus

S’entraider et trouver du réconfort

  • Vous êtes seule chez vous, SOS Amitiés de la Charente-Maritime vous répond au 05 46 45 23 23
  • La Croix Rouge a mis en place une plateforme téléphonique pour les personnes en difficultés. 09 70 28 30 00 de 8h à 20h.
  • Faire un don pour le fond de solidarité
  • Ne pas perdre les acquis scolaires pour les primaires avec Lumni, pour les collégiens et les lycéens avec Jeulin, gratuit jusqu’à fin juin. Et SchoolMouv qui propose pour 1€ tous ses contenus pour les collégiens et les lycéens.

Par ailleurs, pour tromper l’ennui et s’évader de son confinement, beaucoup de lieux culturels, tels les musées, les théâtres, les opéras proposent des vidéos, des concerts, des expositions accessibles en ligne et gratuitement. Profitez-en et franchissez virtuellement la porte des musées !

Pour terminer, j’ai une énorme pensée pour tous les soignants qui, sans relâche, jour après jour sont auprès des malades. Nous ne les remercierons jamais assez de s’occuper de nos enfants, nos parents, nos amis ou voisins. Sans oublier toutes les personnes qui travaillent en première ligne pour assurer le fonctionnement de notre société, tels que les employés des magasins d’alimentation, les transporteurs routiers, la poste…

En conclusion, je vous dis simplement de prendre soin de vous et des autres en restant chez vous sans oublier les gestes barrières.

  • Respecter les consignes du confinement
  • S’éloigner les uns des autres
  • Tousser ou éternuer dans son coude
  • Et surtout se laver les mains au savon autant de fois que nécessaire !
  • Garder le sourire autant que faire ce peut

Vos commentaires

Rédigez votre commentaire
Merci de donner votre nom