En terre de Saintonge se situe le Château de Saint-Jean d’Angle dans un parc d’une quinzaine d’hectares. Sans doute n’en avez-vous pas entendu parler, mais il serait dommage de passer à côté de ce petit joyau médiéval. Je vous invite donc vivement à vous y rendre lors de votre venue. Ainsi, petits et grands, vous plongerez dans le passé moyenâgeux de la Charente-Maritime.

chateau de saint-jean d'angle
Le logis à l’intérieur des remparts du château ©isabel

En effet, le château fort de Saint-Jean d’Angle n’est pas un château comme les autres. C’est l’unique témoin de la période médiévale de la Charente-Maritime. Du reste, il est classé aux Monuments Historiques depuis mars 1994.
Chaque année, ce sont près de 35 000 visiteurs qui sont accueillis par les hôtes de ce lieu dans une ambiance conviviale et familiale. A peine, la porte d’entrée passée, le lieu vous happe. Le château planté au beau milieu du parc vous attire et vous charme. Il ne vous reste plus qu’à prendre possession des lieux pour vous retrouver plusieurs siècles en arrière.

chateau de saint-jean d'angle
Le pont de pierres, seul point d’accès pour pénétrer dans le château ©isabel

Situé à moins de 20 kilomètres de Brouage et de Rochefort, Saint-Jean d’Angle est un village aux portes des marais. En plus du château, vous y découvrirez une ancienne halle et l’étonnant clocher de l’église Saint-Jean Baptiste.

saint-jean d'angle
L’étonnant clocher de l’église Saint-Jean Baptiste dans le village de Saint-Jean d’Angle ©isabel

Une visite ludique pour tous

Il faut environ une demi-journée pour en faire le tour, surtout si vous avez des enfants. D’une part parce qu’ils souhaiteront très certainement tester toutes les activités qui sont proposées. Et d’autre part, parce qu’il est très intéressant de lire les planches d’information que vous trouverez sur votre parcours. De plus, dès l’arrivée, les adultes se verront remettre un quiz et les enfants un jeu d’énigmes à compléter au fil de la visite.

Idée sortie d’une journée :

Allier la visite d’un des plus beaux villages de France, Brouage, avec la visite du Château de Saint-Jean d’Angle. Et pour la pause déjeuner, profitez des aires de pique-nique du parc du château à l’ombre de beaux arbres.

Par amour des pierres, un passionné redonne vie au Château de Saint-Jean d’Angle

Grâce à Alain ROUSSELOT, industriel et passionné d’histoire, le château fort endormi depuis des siècles se réveille enfin.

Alors, en ruines et envahi par l’humidité et la végétation, sa renaissance débute fin décembre 1994 quand ce passionné de vieilles pierres rachète l’édifice. Il ne tarde pas à entreprendre les premiers travaux de restauration qui débutent dès janvier 1995.
Ici, contrairement à de nombreux châteaux, les pierres de l’édifice n’ont pas servi à la construction des maisons des villages. C’est pourquoi, le restaurer est un défi atteignable.

chateau de saint-jean d'angle
Même en ruine et rongé par la végétation, on distingue bien les différentes parties du château fort

Les travaux gigantesques sont menés avec l’appui des Monuments Historiques. Tout est à remonter, charpente, planchers, couverture… un travail de titan.
Aussi, grâce au magnifique labeur de nombreux ouvriers, dont des compagnons, les travaux de rénovation vont durer 7 années. Un travail récompensé, puisque la qualité de la restauration du château de Saint-Jean d’Angle est telle, qu’elle est primée et remporte deux prix. Le grand prix des Vieilles maisons françaises et le prix Europa Nostra qui récompensent des restaurations remarquables.

Disparu en 2014, c’est son fils André ROUSSELOT qui aujourd’hui continue de faire vivre le château.

A l’origine du Château de Saint-Jean d’Angle

Au cours des XIème et XIIème siècles, la Saintonge maritime se couvre de marais salants. L’or blanc, le sel, est partout autour de Brouage, Marennes et alentours. Ce sont les ducs d’Aquitaine qui en contrôlent le commerce dans le golfe de Saintonge. Le sel est exporté dans toute l’Europe du nord. Un port saunier est construit près du village de Saint-Jean d’Angle.

Bon nombre de fortifications et châteaux sont élevés pour protéger cet or blanc qui fait la richesse de la région.
C’est ainsi que le Château de Saint-Jean d’Angle, réputé imprenable, est érigé en 1180 par Guillaume de Lusignan et Denise d’Angle. La famille des Lusignan puissante en Poitou est, dit-on, protégée par la fée Mélusine à qui elle devrait richesse et notoriété. C’est aussi pour cela qu’on le surnomme Château de Mélusine.

Sa forme particulière en « coquille » fait du château un patrimoine unique en Charente-Maritime. Edifié suivant un plan polygonal, ceint de douves alimentées par des sources, il possède tous les attributs d’un château fort. Donjon, logis, cour, mâchicoulis, échauguette, chemin de ronde, cul de basse fosse, salle des gardes, puits… malgré sa petite taille, il a tout d’un grand.

Le saviez-vous ?

En Angleterre aussi on trouve quelques constructions de même type, en forme de coquille. Elles portent le nom de « Shell Keep », soit en français : « Forteresse coquillage ». Sur les murs d’enceinte, s’adossent les logis et salles.

chateau de saint jean d'angle
La forteresse coquillage ©isabel

Même s’il a subi sièges et occupations, tantôt par les catholiques, tantôt par les protestants pendant les guerres de religion, il a résisté. Il est l’unique château fort, témoin de l’époque médiévale en Saintonge.

Une fois passé le pont de pierres, unique porte d’entrée du château qui a remplacé le pont levis, le visiteur plonge de suite dans le passé. Dans le logis, plusieurs salles meublées représentent des scènes de vie au Moyen-Age.

Et puis, du chemin de ronde du château, le parc, le jardin des simples et les alentours s’offrent au regard. De-là, ne manquez pas d’observer la « motte castrale », ce château fort primitif en forme de tour carrée fait de bois, bien assis sur son monticule de terre.

chateau de saint-jean d'angle
Vue du chemin de ronde, la motte castrale et le trébuchet en premier plan ©isabel

Sur les traces de la fée Mélusine au Château de Saint-Jean d’Angle

Mais qui est donc la fée Mélusine ?

mélusine
La fée Mélusine

C’est dit-on une grande bâtisseuse qui se levait la nuit pour construire villes, châteaux, églises, mais qui au matin repartait sans terminer son œuvre.

Bien que très belle, la légende dit que le samedi venu, elle prenait la forme d’une femme à queue de serpent et se cachait des regards. Son histoire vous intéresse ? Alors je vous invite à découvrir la légende de la fée Mélusine.

Dans le parc du château, partez sur les traces de la fée Mélusine. En effet, un cheminement vous mène du château tout autour du parc jusqu’à la clairière magique de Mélusine. Là, vous pourrez accrocher sur « l’arbre à souhaits », le petit ruban de couleur remis à l’entrée du château et faire un vœu. Mélusine exaucera peut-être celui-ci…

chateau de saint-jean d'angle
Mon voeu sera-t-il exaucé par la fée Mélusine ? ©isabel

Tout le long du sentier en pleine nature dans un cadre bucolique, des jeux d’adresse, de réflexion, d’énigmes pour toute la famille vous attendent. Et puis, en été, lorsque les maïs sont bien hauts, tentez de retrouver votre chemin dans le labyrinthe ou perdez-vous jusqu’au lendemain…

Le potager du Château de Saint-Jean d’Angle, de l’assiette à la médecine au jardin des simples

Dans le jardin au pied des douves du château se trouve une grande variété de plantes aromatiques ou médicinales d’autrefois. Certaines sont connues tant en cuisine qu’en médication, tandis que d’autres sont tombées dans l’oubli.

Ainsi, parmi les 12 carrés du jardin vous découvrirez le potager, dit l’hortus et l’herbularium dédié aux plantes médicinales.
De par la diversité des plantes médicinales d’antan, tous les maux du quotidien sont soulagés grâce à leurs vertus cicatrisantes, calmantes, antiseptiques, pectorales… Ces plantes servaient dans la préparation de décoctions, baumes, élixir, pommades, vins médicinaux.

Quant aux herbes aromatiques, elles figurent également en grand nombre. Il faut dire qu’au Moyen-Age, ces plantes, remplaçaient aisément le sel, soumis à l’impôt de la Gabelle. Ces aromatiques largement utilisées pour dans la cuisson des viandes, étaient également destinées à parfumer le vin tel l’hypocras. Du reste, au château de Saint-Jean d’Angle vous pourrez déguster une boisson au goût subtil et inattendu à base de jus de pommes, de cannelle et de gingembre. Personnellement j’ai beaucoup aimé.

chateau de saint jean d'angle
Au jardin des simples, les enfants en quête de nouvelles connaissances répondent aux énigmes ©isabel

Supplices et humiliation, la justice au Moyen-Age

Dans cette partie, le « coin de la justice » au Château de Saint-Jean d’Angle, on imagine aisément le calvaire des condamnés. Là, vous aurez un large éventail de tous les châtiments infligés à l’époque médiévale.

Dès le procès terminé, la sentence s’applique. Ainsi, c’est devant la foule que le bourreau procède aux châtiments. Le bourreau, ce personnage craint et maudit par la société était payé à « la tâche ». Nez coupé, oreilles ou mains tranchées, pendaison, pilori, bûcher, roue… hum que des trucs bien sympas…

chateau de saint jean d'angle
Une mise au pilori consentante ©isabel

Le temps des batailles au Château de Saint-Jean d’Angle

Dans le parc derrière le château se trouvent toutes sortes de machines de guerre dont la plus importante, le trébuchet. Cette arme à contre poids construite en bois était utilisée pour détruire la maçonnerie des murailles. En saison, des démonstrations de tirs au trébuchet sont données devant les visiteurs.
Juste à côté du trébuchet exercez-vous au tir à l’arc à l’archerie et défiez-vous en famille. Arcs et flèches sont à votre disposition.

chateau de saint jean d'angle
Un beau florilège d’armes de guerre au temps du Moyen-Age ©isabel

Mignonne, allons voir si la rose…. A la roseraie du Château de Saint-Jean d’Angle

Pour les amateurs de roses, n’oubliez pas de pénétrer dans la roseraie d’Aliénor, sur la droite du château. Certes elle n’est pas très grande, mais c’est un lieu propice à la rêverie au milieu de subtiles senteurs de roses. Prenez le temps, asseyez-vous et laissez-vous porter.

chateau de saint-jean d'angle
La roseraie d’Alienor ©isabel

Côté infos pratiques

  • Site du Château de Saint-Jean d’Angle, pour tout savoir
  • Ouvert d’avril à novembre en journée continue
  • Petite restauration sur place en été
  • Plusieurs aires de pique-nique
  • Manifestations ponctuelles et démonstrations de tirs du trébuchet qui reste le moment fort de la visite
jeu d'adresse
Jeu d’adresse pour petits et grands tout le long du sentier menant à la clairière magique de Mélusine ©isabel

Comment s’y rendre

De Rochefort ou de Royan par la D733
De Saintes par la D137 puis D18

A voir à proximité

Deux des plus beaux villages de France de Charente-Maritime, Brouage et Mornac-sur-Seudre
Rochefort, sa Corderie royale et l’Hermione

 

 

Eh bien cette visite au Château de Saint-Jean d’Angle est vraiment un coup de cœur et une belle surprise. En fait, dès le franchissement des murs d’enceinte, je suis tombée sous son charme et la qualité de sa restauration n’y est pas étrangère.

J’ai aimé :

  • Déambuler entre les carrés du jardin des simples où une multitude de plantes aromatiques et médicinales se côtoient.
  • Parcourir les quelques salles du logis où sont reconstituées quelques scènes de vie
  • Le sentier menant jusqu’à la clairière de Mélusine, qui ne laisse personne indifférent avec ses jeux anciens, ses énigmes et son parcours bucolique. Même si parfois, les personnages qui le peuplent s’adressent plus aux enfants.
chateau de saint jean d'angle
Reconstitution d’une scène de vie ©isabel

Mais, n’allez pas croire que la visite s’adresse plus aux enfants qu’aux adultes. Effectivement, beaucoup d’activités ludiques leurs sont proposées. Mais les adultes y trouvent également leur compte. En effet, grâce à la qualité des pupitres d’informations, le Moyen-Age n’aura plus de secret pour vous. Et puis, les nombreux jeux d’adresses ou ludiques sont propices au partage de bons moments entre petits et grands.

J’espère que vous apprécierez autant que moi ce lieu unique en Charente-Maritime.

Votez pour cet article !
5 votes - Note : 4.8/ 5

1 commentaire

  1. Je pensais connaître tous les châteaux de Charente Maritime, mais je me trompais, celui ci mérite vraiment le détour, il est unique comme château de cette époque si lointaine et admirablement mis en valeur et restauré. Avec des activités pour toute une famille. Une belle découverte..à partager !

Vos commentaires

Rédigez votre commentaire
Merci de donner votre nom